Recul généralisé du taux de participation aux élections sociales 2016

Depuis quelques jours, la procédure électorale s'est terminée dans près de 7.000 entreprises. Malgré la complexité et le coût élevé de celle-ci, les services HR des entreprises dépassant le seuil moyen de 50 travailleurs se sont bien acquittés de leur tâche ardue. L'aide logistique et juridique de la FEB et des fédérations, mais aussi la convivialité de la plate-forme internet du SPF Emploi, ont contribué à leur bon déroulement.

Annick Hellebuyck, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
25 mai 2016

Du côté des 1,7 million de travailleurs concernés, le taux de participation moyen de 64% représente un très net recul (-6,7 points de pourcentage pour le CE et -6,2 p.p. pour le CPPT) par rapport aux élections sociales de 2012. Cette évolution négative fait suite à une stabilisation de la participation en 2012 (-0,5 p.p.) et à un recul de 4% en 2008. Ce sont surtout les jeunes travailleurs de moins de 25 ans qui se sont sentis peu concernés, avec un taux de participation moyen de 30% seulement en 2016 contre environ 36% en 2012 et encore 43% en 2008. Ce désintérêt croissant interpelle quant à la représentativité des syndicats parmi les jeunes générations.
Le nombre de candidats présentés en 2016 serait en très légère progression par rapport à 2012 (+ 1,14%), alors qu’il avait régressé d’environ 7,5% en 2012. Sur les 126.544 candidats figurant sur les listes en 2016, les chiffres provisoires couvrant 91,3% du dépouillement font état de 45.628 élus comme effectifs et suppléants pour les deux organes (CE et CPPT).

Côté résultats, le syndicat libéral continue à progresser dans les deux organes en dépassant, cette fois-ci, la barre des 12% des voix (+1,12 p.p. au CE & +1,28 p.p. au CPPT). Les deux grands syndicats reculent légèrement, tout en confirmant leur positionnement antérieur. Ainsi, la CSC enregistre en moyenne 51% des voix (-0,7 p.p.) et la FGTB environ 35% des voix (-0,65 p.p.).

1. Résultats élections sociales en pourcentage des voix 2008/2012/2016 - Conseil d'entreprise

 
2. Résultats élections sociales en pourcentage des voix 2008/2012/2016 - CPPT

FEB – La FEB prend acte des résultats obtenus par les différentes organisations syndicales. Elle forme le vœu que les nouveaux élus auront à cœur de s'investir de manière constructive dans leur entreprise. À ce sujet, nous incitons fermement les entreprises à se mettre dès à présent d’accord avec les représentants du personnel concernant leurs facilités syndicales dans l’entreprise ainsi que leurs droits et devoirs en tant que travailleurs et en tant que membres des nouveaux organes de concertation. L’employeur qui investit dans la concertation sociale doit avoir la garantie que tous les acteurs contribueront, en retour, à la bonne marche de l’entreprise, à ses résultats et à l’amélioration de la communication avec le personnel. Le ‘ROI’ du dialogue social dépendra de l’engagement effectif de tous les membres du CE et du CPPT au cours des 4 prochaines années (voir aussi les résultats de l’enquête FEB-SD).


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.