Le Conseil d'administration de la FEB approuve le projet d'AIP 2017-2018

Au terme de différentes séances d'information (in)formelles, la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) a soumis aujourd'hui le contenu de l'Accord interprofessionnel (AIP) 2017-2018 à son Conseil d'administration, qui l'a approuvé.

Bart Croes / Sophie Sine, COMMUNICATION & EVENTS
26 janvier 2017

 

Le Conseil d’administration a toutefois formulé plusieurs points d'attention précis. D'une part, un monitoring clair de l'inflation et de son impact sur l’évolution des coûts salariaux et la compétitivité doit être réalisé. D'autre part, il faut s'atteler à offrir une solution structurelle pour les secteurs spécifiques où les mesures du régime de préavis harmonisé et de la suppression de la période d’essai ont un impact particulier. Enfin, le volet de l'AIP relatif à l’organisation souple du travail et au fonctionnement du marché du travail ne peut être renvoyé aux calendes grecques.

‘Cet accord fournit globalement un cadre clair pour les négociations sectorielles et d'entreprise qui vont suivre. Cet AIP va par ailleurs au-delà de la seule marge salariale maximale. Il assure également la paix sociale et la sécurité juridique, et établit une vision concernant d'importants défis sociétaux, tels que la digitalisation et la mobilité. Notre Conseil d'administration appelle dès lors le gouvernement fédéral à soutenir pleinement cet AIP’, conclut Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.