Signature de l’AR sur la norme salariale: ‘une base légale pour une partie essentielle de l’AIP !’

Le ministre de l’Emploi Kris Peeters a indiqué que l’arrêté royal fixant la norme salariale vient d’être signé et sera publié rapidement au Moniteur belge. La marge maximale pour l’augmentation des coûts salariaux est fixée à 1,1%. La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) est satisfaite : « Une partie essentielle du projet d’accord interprofessionnel reçoit ainsi une base légale et sûre permettant la conclusion d’accords. Il appartient maintenant à nos secteurs et à nos entreprises de déterminer dans quelle mesure les salaires peuvent effectivement augmenter, avec un maximum de 1,1%, » explique Pieter Timmermans, administrateur délégué.

Presse, COMMUNICATION & EVENTS
15 avril 2019

Pour la FEB, il est crucial que tant le pouvoir d’achat des travailleurs que la compétitivité des entreprises soient renforcés. Cela reste en effet nécessaire, malgré les efforts des dernières années. Le handicap salarial absolu par rapport aux Pays-Bas, à la France et à l’Allemagne s’élevait en effet encore à 11,7% en 2018.

Le ministre compétent appelle à signer rapidement les différentes CCT au sein du Conseil national du travail (CNT). La FEB soutient cet appel qui est conforme aux accords conclus entre les partenaires sociaux. « Les accords sont les accords. Plus rien n’entrave la signature des CCT au Conseil national du travail, »conclut Pieter Timmermans.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.