Situation économique : diagnostic et perspectives

Le Rapport annuel 2016 de la Banque nationale de Belgique (BNB), couplé aux perspectives économiques pour 2017 du Bureau fédéral du Plan (BFP), sont l’occasion de faire le bilan de santé économique de notre pays.  Voici notre diagnostic.

Carole Dembour, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉCONOMIE & CONJONCTURE
14 février 2017

Croissance économique : peut mieux faire. En 2016, la croissance du PIB belge s’est établie à 1,2% contre 1,7% pour la zone euro. Certes, les attentats du début d’année ont pesé sur l’activité économique. Néanmoins, la BNB met en avant la nécessité de renforcer l’innovation et d’en améliorer la diffusion, ainsi que de permettre une allocation plus fluide de la main-d’œuvre et du capital. Pour 2017, le BFP prévoit une accélération de la croissance du PIB (1,4%) sous l’impulsion de la demande intérieure.

Marché de l’emploi : redynamisé. Grâce notamment à des mesures de réduction du coût du travail, la création nette d’emplois a été de 59.000 unités en 2016 et serait de 51.000 unités en 2017, dont 80% dans le secteur marchand. Petite précision : le handicap salarial (celui ressenti par les entreprises, pas celui vis-à-vis de 1996) se monte toujours à 9%.

Inflation : à surveiller. Elle a atteint 2% en 2016, pour moitié imputable à des mesures gouvernementales (TVA sur l’électricité, accises,…). L’autre moitié est à chercher du côté de l’inflation dans les services. La BNB avance une pratique de formation des prix qui pourrait être insuffisamment concurrentielle, et cite comme exemple une indexation des prix assez fréquente en Belgique. Pour 2017, le BFP prévoit un niveau comparable (2,1%).

Déficit public : préoccupant. Le déficit s’est creusé à 2,8% du PIB en 2016 (+0,3pp). Plus préoccupant encore, le déficit primaire, c’est-à-dire hors charges d’intérêt, est repassé dans le rouge. Si l’équilibre structurel pour 2018 est devenu une chimère, il est cependant primordial de garder le cap par rapport à une trajectoire d’équilibre crédible, grâce à une maîtrise bien réfléchie des dépenses publiques et des gains d’efficacité.

FEB – Selon la BNB, l’économie belge est sur la voie d’une croissance renforcée. Effectivement, les indicateurs, et notamment la bonne tenue du marché du travail, incitent à l’optimisme. Gardons-nous cependant de toute euphorie car beaucoup d’incertitudes demeurent, tant internationales (Brexit, élections politiques…) que nationales (plan national d’investissements, réforme de l’Isoc…).


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.