Hausse attendue des investissements en 2019

La Banque nationale de Belgique (BNB) mène deux fois par an, au printemps et à l’automne, une enquête sur les investissements des entreprises de l’industrie manufacturière. Selon l’enquête de l’automne dernier, ces investissements auraient à peine progressé en 2018 par rapport à 2017.

Carole Dembour, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉCONOMIE & CONJONCTURE
18 mars 2019

Cette stagnation est à mettre en rapport avec la baisse du taux d’utilisation des capacités de production observée entre la fin 2017 et la mi-2018 et le tassement de la confiance des entrepreneurs dans l’industrie manufacturière tout au long de 2018. Notons cependant les évolutions divergentes au niveau des industries interrogées. Dans les industries de la chimie, du plastique, de la sidérurgie et des métaux non ferreux et des papiers et cartons, ainsi que dans la production de matériaux de construction (à l’exclusion du verre), les investissements se seraient largement accrus. Par contre, ils auraient diminué dans les industries de la pétrochimie, de l’automobile et de l’alimentation.

Pour 2019, les entreprises sont nettement plus positives puisqu’elles anticipent une augmentation de leurs investissements de l’ordre de 10,5 %. Ceux-ci devraient encore s’intensifier dans les industries de la chimie et du plastique et, plus modestement, dans l’industrie de la sidérurgie et des métaux non ferreux. Dans l’industrie de l’alimentation néanmoins, le fléchissement des montants investis devrait se poursuivre, fût-ce à un rythme moindre qu’en 2018. La hausse des investissements en 2019 serait néanmoins uniquement le fait des très grandes entreprises (500 travailleurs et plus), pour lesquelles il s’agira très probablement de projets ajournés en 2018.

Concernant la finalité de leurs investissements, les entrepreneurs avancent généralement (près de 80%) deux grands motifs, à savoir le remplacement de l’outil de production et l’extension. Le solde (20%) porte sur des investissements de rationalisation et de protection de l’environnement.

> Voir le communiqué de presse de la BNB 


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.