La Digital Platform de la FEB soutient la digitalisation des entreprises

Début octobre, la Digital Platform de la FEB a reçu Luc Windmolders afin de discuter d'une stratégie d'intelligence artificielle (IA) pour la Belgique. Les thèmes de l'eBox (mailbox officielle unique) et de la facturation électronique ont également été abordés à cette occasion.

Raf Van Bulck, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉCONOMIE & CONJONCTURE
17 octobre 2018

Une stratégie d’IA belge
Luc Windmolders, chef de la cellule politique Agenda numérique, Télécoms et Poste au cabinet du ministre De Croo, a présenté les plans en faveur d'une stratégie belge en matière d’IA. Un groupe d'experts belges travaille actuellement sur une vision IA stratégique pour la Belgique et proposera dans quelques mois un certain nombre d'actions prioritaires en vue de déployer cette stratégie. Il recherche dans ce cadre des niches dans lesquelles la Belgique est déjà forte et dans lesquelles elle pourrait également se positionner en chef de file international dans le domaine de l'IA.

eBox
L'eBox en tant que mailbox officielle unique prend de plus en plus forme, tant pour les entreprises que pour les citoyens. L'eBox s’érige progressivement en point de regroupement de toute la communication numérique avec les pouvoirs publics. De plus en plus d'autorités fédérales, régionales et locales mettront à l’avenir leurs documents à disposition sous forme numérique via l'eBox unique.

Dans l'intervalle, la FEB, en collaboration avec les pouvoirs publics et les entreprises concernées, poursuit ses travaux en faveur d’un cadre pour l'échange de messages entre entreprises. L'eBox permettra d’écrire aux entreprises par voie électronique avec certitude et un degré élevé de sécurité juridique, et constituera une alternative peu coûteuse à l’envoi recommandé papier.

Facturation électronique
La FEB continue également ses efforts de promotion de la facturation électronique. Le passage à la facturation électronique procure d'importants avantages : il permet à l'émetteur et au destinataire d'enregistrer l'un et l'autre un gain d'environ 5,5 EUR, d’atteindre une importante simplification administrative et d'assurer un meilleur suivi des factures.

La FEB est favorable à la facturation électronique via le modèle PEPPOL, car il s'agit d'une plate-forme paneuropéenne, ouverte et universelle, à laquelle sont également connectés les différents pouvoirs publics belges. Aujourd'hui, un certain nombre d'habitudes de facturation courantes en Belgique, tels que l’escompte conditionnel et les vidanges, sont toutefois complexes à réaliser dans le cadre des règles PEPPOL. C'est pourquoi la FEB, en collaboration avec diverses parties prenantes, travaille à l'élaboration d'un manuel complémentaire pour la facturation électronique via PEPPOL en Belgique. Celui-ci expliquera de manière simple et claire comment ces habitudes de facturation belges peuvent être traitées dans les factures électroniques.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.