Rapport annuel 2014 de l’Observatoire des prix

Le rapport annuel 2014 de l’Observatoire des prix (SPF Économie) analyse en détail l’inflation totale en Belgique ainsi que celle des cinq grands groupes de produits que sont les produits énergétiques, les produits alimentaires transformés et non transformés, les services et les biens industriels non énergétiques.

Carole Dembour, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉCONOMIE & CONJONCTURE
14 avril 2015

Pour chaque groupe de produits, une comparaison avec les principaux pays voisins (Allemagne, France et Pays-Bas) a été dressée. L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) constitue donc la principale source de données.
En 2014, l'inflation en Belgique s’est établie en moyenne à 0,5%, contre 1,2% en 2013. Ce recul s’explique principalement par l'évolution des prix des produits alimentaires non transformés (de +4,4% en 2013 à -1,3% en 2014). Comme en 2013, ce sont néanmoins les produits énergétiques qui ont apporté la contribution négative la plus élevée à l'inflation totale (de -0,7 point de pourcentage). Ceci explique le fait que l’inflation sous-jacente reste néanmoins relativement stable pour atteindre en moyenne 1,6% en 2014 (contre 1,7% en 2013).

L’inflation chez nos principaux pays voisins a également poursuivi son ralentissement (0,7% en moyenne en 2014, contre 1,4% en 2013), mais reste supérieure à celle en Belgique. Les produits énergétiques ont été largement à l’origine de cet écart d’inflation. Dans les pays voisins, l'inflation de l'énergie à un an d’écart s’est révélée négative en 2014 (-1,6%), mais de manière moins prononcée qu’en Belgique. L’écart d’inflation pour l’énergie était donc à l’avantage de notre pays, principalement en raison de la plus forte diminution des prix de l’électricité en Belgique et dans une moindre mesure des prix du gaz.

IPCH et principaux groupes de produits en 2014 (variation en %, t/t-1) 

Outre l'analyse récurrente sur l'évolution des prix, le rapport de l’Observatoire inclut également quatre sujets additionnels : l’évolution des prix des services en Belgique et dans les pays voisins, l’évolution des prix immobiliers en Belgique et ses déterminants, les facteurs explicatifs des différences de prix avec les principaux pays dans le commerce de détail, et enfin un screening horizontal des secteurs qui vise à identifier des secteurs où la probabilité est plus élevée d'avoir un fonctionnement du marché moins effectif.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.