Les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre doivent être répartis de manière efficace en termes de coûts

La Belgique doit défendre une répartition entre Etats membres des efforts européens de réduction des gaz à effet de serre à l’horizon 2030 qui se base sur les potentiels technico-économiques de chaque pays. Elle ne peut en être la grande perdante comme cela a été le cas avec les renouvelables en 2008. Plus l’objectif belge s’éloignera de cette base de répartition, plus il en coûtera aux citoyens et aux entreprises, et plus la répartition de cet objectif entre Etat fédéral et Régions sera compliquée.

Olivier Van der Maren, CENTRE DE COMPÉTENCE DÉVELOPPEMENT DURABLE & MOBILITÉ
04 juillet 2016

Pour plus d'informations, cliquez ici.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.