Mémorandum FEB – Miser sur une politique climatique ambitieuse mais réaliste

Le mémorandum de la FEB appelle à ce que tout engagement pris par notre pays en matière d’énergie et de climat soit soutenu par tous les gouvernements (régionaux), chacun précisant ex-ante son engagement. Pour ce faire, les gouvernements doivent examiner, au préalable, l’impact de leur engagement sur la compétitivité et le pouvoir d’achat, et ce, en toute transparence.

Olivier Van der Maren, CENTRE DE COMPÉTENCE DÉVELOPPEMENT DURABLE & MOBILITÉ
18 mars 2016

Par le passé, cela n’a pas été le cas. Lorsque la Belgique s’est engagée à réduire de -15% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) et à avoir 13% de renouvelables à l’horizon 2020, aucun de ses gouvernements ne savait à quoi il s’engageait. Aucune analyse sérieuse de l’impact de telles décisions n’avait été réalisée. Pour comble, aujourd’hui, plus de 5 ans après, la répartition des efforts de réduction de GES et de production de renouvelables (le ‘burden sharing’) entre le fédéral et les Régions n’a toujours pas été décidée. De longues négociations s'ensuivent encore. Pourtant, l’appel de la FEB à s'entendre sur cette répartition – qui, au-delà des objectifs de réduction de GES et de renouvelables, concerne aussi l’efficacité énergétique, la répartition des recettes liées à la vente de quotas d’émission (système ETS) et le financement international – semble bien la moindre des choses.

À quand un minimum de transparence et de réflexion avant tout engagement ?
Allons-nous reproduire la même erreur dans la discussion actuelle sur les objectifs européens pour 2030 ? Quels objectifs la Belgique est-elle prête à prendre, à accepter ? Comment va-t-elle les atteindre et avec quel impact sur l’économie et la sécurité d’approvisionnement ? Les parties prenantes dans ces débats ne devraient-elles pas être consultées et informées (transparence) sur les choix belges ? Plaider un objectif au niveau européen ne nécessite-t-il pas de la part de notre pays qu’il connaisse la déclinaison de cet objectif au niveau national, autrement dit sa clé de répartition entre les États membres ? Autant de questions qui mériteraient une réponse… avant tout engagement international.

> Cliquez ici pour accéder au mémorandum de la FEB ‘Quels sont les véritables enjeux du 25 mai ?


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.