Réaction de la FEB à la décision de Trump : climate change is no #alternativefact

Les dés sont jetés : le président américain Donald Trump a décidé que les États-Unis se retireraient de l'Accord de Paris signé fin 2015 par près de 200 pays. La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) déplore cette décision : ‘Le changement climatique n'a pas de frontières et nécessite des accords multilatéraux. L'Union européenne doit prendre l'initiative pour placer, avec d'autres puissances mondiales, la problématique climatique en haut de l’agenda, et ce, également aux États-Unis. Le changement climatique n'est pas un ‘alternative fact’’, affirme Pieter Timmermans, administrateur délégué.

Bart Croes / Sophie Sine, COMMUNICATION & EVENTS
02 juin 2017

L'ambition de cet accord climatique mondial était de limiter à 2°C, voire moins, l’augmentation de la température de la planète. La décision des États-Unis, qui sont le deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre après la Chine, est très regrettable. Avec cette politique ‘America First’, Trump tente de favoriser l'économie américaine, alors précisément que de nombreuses entreprises s'engagent en faveur de la transition vers une société sobre en carbone.

La FEB souhaite appeler l'Union européenne à respecter ses engagements en matière d'émissions de gaz à effet de serre et à maintenir la pression sur les États-Unis pour qu'ils revoient leur position. Le choix américain renforce les messages de la FEB. L'Europe doit veiller à assurer la compétitivité de ses entreprises qui se sont par ailleurs déjà engagées dans la transition vers une économie sobre en carbone. En outre, une plus grande attention doit être portée à l'innovation (avec des investissements dans l'efficacité énergétique, l'énergie propre…).

La Belgique peut également contribuer à la résolution de la problématique climatique. ‘Seule une approche coordonnée en matière de politique énergétique et climatique peut aider notre pays à assurer notre sécurité d’approvisionnement et à respecter nos engagements environnementaux, et ce, à moindre coût. Plus vite nous parviendrons à un pacte énergétique interfédéral, mieux ce sera. Les entreprises et les citoyens ont en effet rapidement besoin de clarté’, conclut Pieter Timmermans.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.