Économie circulaire : dernière mode ou réelle opportunité ?

Les capitaines d’industrie réunis, en janvier dernier, au Forum économique mondial de Davos en ont largement débattu. C’est dire si le thème – l’économie circulaire – a définitivement fait son entrée dans le monde des affaires. S’agit-il d’un concept qui a momentanément la cote auprès des entrepreneurs et des politiciens ou d’une réelle opportunité pour nos entreprises ? Dire ce qu’est l’économie circulaire, décrire ce qu’elle ambitionne de faire, c’est – en grande partie – répondre à la question.

Pieter Timmermans, ADMINISTRATEUR DÉLÉGUÉ
04 mars 2015

Changer les menaces en opportunités… L’économie européenne – et partant la nôtre – est très fortement dépendante d’une série de ressources – métaux, minéraux, énergies fossiles, terre, air, eau, bois, sols et biodiversité. Sous l’effet de la croissance démographique et économique mondiale, la demande de ressources naturelles explose au niveau planétaire. Cette demande en ressources exerce une pression considérable sur la disponibilité, le prix et l’accessibilité de celles-ci.

Dans ce cadre, augmenter l’efficacité des ressources est un des enjeux clés pour l’avenir de l’industrie en Europe. Pour relever ce défi, les entreprises doivent poser les jalons d’une autre économie ou économie circulaire.

Alors que la logique traditionnelle, ‘linéaire’, de l’économie consiste à extraire les matières premières, les transformer en un produit pour ensuite le mettre en décharge, l’économie circulaire repose sur une écoconception intelligente, la gestion efficace des ressources au travers du cycle de vie, l’allongement de la durée de vie par des phases de réutilisation et de réparation et enfin par le recyclage et la réinjection des ressources dans les cycles de production. Elle assure une gestion complète du cycle de vie de la matière tout en diminuant l’impact environnemental.

L’économie circulaire permet, si elle est mise en œuvre de façon efficace, de renforcer la sécurité de nos approvisionnements en matières premières et de réduire ainsi la volatilité des prix. En outre, l’utilisation plus efficiente des ressources augmente la performance économique du produit. Ceci, tout en ayant un impact environnemental moindre. Enfin, l’économie circulaire est un excellent stimulant à l’innovation et au développement de nouvelles technologies.

Innovation ET coopération
Car, pour transiter vers l’économie circulaire, nous devrons tous – entreprises, consommateurs, autorités publiques – redoubler d’efforts en matière d'innovation et de coopération.
D’innovation tout d’abord. Tant au niveau des processus de production qu’au niveau des diverses étapes du cycle de vie du produit. Il s’agit par exemple d’élaborer un design adapté visant à séparer aisément les différentes parties et matériaux du produit en fin de vie, afin qu’elles puissent être plus facilement recyclées. Outre ces innovations technologiques, l’économie circulaire engendre aussi des innovations non technologiques, basées sur la performance d’un produit. Une nouvelle relation se crée ainsi entre le producteur et le client, qui privilégie la vente de l’usage des biens sur leur possession. Dans ce système, le consommateur paie pour l’utilisation du produit plutôt que le produit lui-même, il privilégie la vente de l’usage des biens à leur possession. C’est ce qu’on entend par ‘économie de fonctionnalité’ ou ‘économie de performance’, qui fait également partie intégrante de la notion d’économie circulaire.
Une coopération renforcée est aussi essentielle, car elle permet de faire appel à divers acteurs sur le marché en vue de ‘fermer les boucles’ dans l’utilisation des matières : du producteur au recycleur et du recycleur au producteur. Des initiatives locales voient le jour, où les déchets d’une industrie sont utilisés comme ressources pour une autre. Par ailleurs, de nouvelles formes de coopération public/privé, d’une part, et entre autorités, d’autre part, sont indispensables pour permettre à la Belgique de poursuivre sur sa lancée dans ce domaine.  

L’économie circulaire met les entreprises au cœur de la solution
On l’aura compris : l’économie circulaire est une voie que nous avons tout intérêt à emprunter. Les exemples de success-story n’attendent plus qu’un développement à plus grande échelle. Les législateurs aussi voudraient accélérer la transition. Attention toutefois à ne pas trop légiférer ni baliser. Pour laisser aux entreprises la marge dont elles ont besoin pour innover et coopérer. C’est avant tout d’un accompagnement par secteur et en parfaite intelligence avec les divers partenaires publics dont elles ont besoin. La Commission européenne entend soumettre une version ‘plus ambitieuse’ de son paquet ‘Économie circulaire’ d’ici la fin de l’année. Pour rappel, ce paquet comportait, outre une communication, une partie ‘législative’ portant sur la révision de 5 directives ‘déchets’ (dont la directive-cadre ‘déchets’). De nouveaux objectifs contraignants et ambitieux de recyclage y étaient fixés. La Commission a ici une belle occasion de proposer une approche plus globale du paquet et mieux intégrée aux autres pièces de la législation.

Nous sommes aujourd’hui à une croisée des chemins. Les entreprises sont face à une période de transition. Mais n’est-ce pas le propre des entreprises de continuellement s’adapter ? Notre conseil, à vous qui entreprenez : soyez acteurs de cette transition. Et si l’économie ‘circulaire’ nous empêchait de tourner en rond et nous faisait finalement avancer…?

Pieter Timmermans, administrateur délégué


> Le magazine REFLECT (avril 2015) de la FEB est consacré à l’économie circulaire.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.