Resource Efficiency – Des indicateurs pas très indiqués

Ce lundi 29 avril 2013, plus de 80 personnes, dont des personnalités politiques européennes et fédérales, s’étaient réunies à l’occasion de la séance plénière de la Plate-forme européenne de l'environnement (pilotée par la FEB, en concertation avec Voka, BECI et l'UWE).

Vanessa Biebel, CENTRE DE COMPÉTENCE DÉVELOPPEMENT DURABLE & MOBILITÉ
07 mai 2014

Au cœur des discussions, l’utilisation efficace des ressources, et plus particulièrement les récents indicateurs développés par la Commission européenne. L’utilisation efficace des ressources vise à produire plus de valeur avec moins de matériaux. Pour nos entreprises, cette question est stratégique. Dans le futur, la concurrence accrue autour de certaines ressources engendrera des pénuries et/ou des augmentations de prix, ce qui affectera l’économie européenne. A contrario, utiliser efficacement les ressources peut amener de nouvelles opportunités.  D’une part, en stimulant l’innovation et le développement de technologies spécifiques synonyme d’opportunités économiques. D’autre part, par le contrôle des coûts liés aux matières premières procurant un avantage compétitif.


De g. à dr.: Jorn Verbeeck, responsable du programme 'Vlaams Materialenprogramma' (OVAM), Guy Ethier, Senior Vice-President Environment (Health & Safety Umicore), Dr. Ir. Werner Bosmans (Commission européenne - DG environnement), Pierre Crevits, chef de cabinet de Melchior Wathelet, secrétaire d'État à l'Environnement, l'Energie et Mobilité, et Philippe Lamberts, parlementaire européen Ecolo.

Pour étudier la question de l’utilisation efficace des ressources, la Commission a développé des indicateurs qui permettent de suivre l’évolution de cette utilisation et, à court terme, de définir des objectifs à atteindre pour les pays membres. La Plate-forme européenne de l'environnement reconnaît que l’objectif des indicateurs est louable, mais estime que la copie est à revoir. Les indicateurs sont trop agrégés et ne tiennent pas compte de la spécificité de certains secteurs et/ou des différents types d’économie nationale.

Vu l’urgence de la situation, la Commission désire avancer, même si elle reconnaît les faiblesses de ses indicateurs. La plate-forme continuera à travailler sur ce thème et espère avoir pu amorcer un dialogue constructif.

FEB – La Plate-forme est consciente du défi majeur et urgent que représente la rareté des ressources. Tout comme des nombreuses opportunités qu'offre leur utilisation efficace. Elle constate que les indicateurs proposés ne permettent pas d’évaluer la pertinence des politiques menées. Ils pourraient même être contre-productifs. Plutôt qu’un système qui bride les entreprises, elle souhaiterait une politique d’accompagnement et de stimulation des éco-innovations. Cela, en continuant une sensibilisation accrue des entreprises à cette thématique.

> Vous trouvez ici l’argumentaire intégral de la Plate-forme dans une vision téléchargeable


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.