Brexit – Est-on prêt pour le pragmatisme ?

Lors du Sommet européen spécial du 29 avril, les dirigeants européens ont défini à l’unanimité les orientations politiques pour les négociations sur le Brexit. La FEB espère que ce texte ouvrira la porte à des négociations pragmatiques.

Benoit Monteyne, CENTRE DE COMPÉTENCE EUROPE & INTERNATIONAL
04 mai 2017

Les dirigeants européens ont défini leur stratégie pour les négociations avec les Britanniques sur le Brexit. Ils veulent négocier en deux phases. Dans une première phase, les négociations se concentreront sur les droits des citoyens européens au RU et des Britanniques dans l’UE et sur les obligations financières des Britanniques. Si les progrès sont suffisants, on entamera une deuxième phase au cours de laquelle on négociera sur la relation future avec le continent européen.

Cette approche peut être interprétée comme une forme de pragmatisme, car elle permet d’entamer rapidement les négociations sur les relations commerciales futures, avant même que l’accord sur la séparation soit finalisé. Elle va à l’encontre des déclarations antérieures de certains leaders européens qui plaidaient pour les négociations séquentielles strictement séparées. Depuis le lendemain du référendum, la FEB a souligné la nécessité de nouer rapidement après le Brexit une nouvelle relation commerciale durable de nature à préserver le plus efficacement possible les importants échanges commerciaux entre l’UE et le RU et à assurer le bon fonctionnement du marché intérieur européen. Nous nous réjouissons donc que l’UE montre la volonté et l’ambition de conclure un accord commercial global avec les Britanniques et ouvre la porte à une approche pragmatique.

La FEB se réjouit aussi que les dirigeants européens soient rapidement arrivés à un consensus. Il est important pour un petit pays comme la Belgique que l’on négocie d’une seule voix et que l’on plaide pour une approche globale. En effet, la FEB a mis en garde à plusieurs reprises contre les risques d’un front européen divisé ou d’une approche sectorielle qui pourraient être préjudiciables à notre pays, car les intérêts de l’économie belge ne sont pas par définition identiques à ceux des autres États membres.

Malgré la grande unanimité entre les 27 États membres européens, les employeurs s’inquiètent des divergences entre l’UE et le RU concernant l’ordre des négociations. Le RU veut entamer les négociations sur le futur accord commercial immédiatement et en même temps que les négociations sur le Brexit. Même si les orientations de l’UE n’écartent pas une certaine ouverture à des négociations parallèles, la FEB craint que cette vision fondamentalement différente ne fasse échouer prématurément les négociations et ne nous amène à un scénario de ‘Cliff Edge Brexit’ dans lequel les Britanniques quitteraient l’UE sans accord de séparation et sans perspective d’une relation commerciale future durable. Les Britanniques et l’UE en sortiraient perdants, car ils verraient par exemple les flux commerciaux soumis aux règles de l’OMC et à des tarifs onéreux. C’est pour tous ces motifs et aussi en raison d’autres pierres d’achoppement politiques possibles, comme les frontières de l’Irlande et de Gibraltar, que nous demandons avec insistance que les deux parties fassent preuve de pragmatisme pour s’entendre rapidement sur une séparation correcte et un accord commercial global. 

Sur la base de ces orientations, la Commission européenne élaborera un plan de négociation détaillé qui doit être approuvé par les ministres des Affaires européennes de tous les États membres à la fin de ce mois. Après les élections britanniques du 8 juin, les négociations pourront alors réellement débuter.

> Cliquez ici pour télécharger le document sur les orientations du Conseil


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.