‘Harnessing Globalisation’ ou comment faire face à la globalisation

Dans le cadre du débat sur le futur de l’Europe, la Commission européenne a publié le 10 mai 2017 son document de réflexion ‘Harnessing Globalisation’ sur les opportunités et les défis de la globalisation.

Julien Thomas, CENTRE DE COMPÉTENCE EUROPE & INTERNATIONAL
17 mai 2017

Face aux réflexes protectionnistes, la Commission défend sans naïveté l’ouverture de l’Europe sur le monde: “Il n’y a pas de protection dans le protectionnisme”. Afin de saisir les opportunités mais également de répondre adéquatement aux défis de la globalisation, l’Union propose différentes pistes d’action tant externes qu’internes.

Sur le plan externe, la Commission rappelle la nécessité de façonner la globalisation selon les normes et les valeurs européennes, en coopération étroite avec ses partenaires internationaux, au sein d’enceintes multilatérales. Pour elle, l’UE doit également poursuivre sa politique commerciale ambitieuse et inclusive tout en renforçant le respect des règles commerciales, sociales et environnementales. Par ailleurs, l’Union doit s’efforcer d’agir en faveur d’une réciprocité accrue de la part de ses partenaires commerciaux afin de garantir un ‘level playing field international’.

Sur le plan interne, la Commission estime que l’Europe doit s’engager à renforcer la résilience de ses entreprises et citoyens face aux effets perturbateurs de la globalisation. Des politiques robustes en matière sociale et d’éducation, soutenues notamment par des fonds structurels européens, devront permettre aux travailleurs affectés négativement de mieux s’adapter aux changements économiques. Partant du Marché intérieur, l’Union et les États membres devront adopter des politiques publiques visant à renforcer les catalyseurs de la compétitivité des entreprises sur le long terme: accès facilité aux sources de financement, digitalisation de l’économie, investissements substantiels dans le domaine de l’innovation et des infrastructures critiques pour la productivité…

FEB – La FEB va analyser cette contribution de la Commission sur base de 2 priorités : poursuivre l’ouverture des marchés tiers pour nos biens et services, tout en garantissant la concurrence loyale et la réciprocité dans les échanges internationaux. La FEB estime, comme la Commission, que les questions voire les inquiétudes entourant la globalisation dépassent de loin les seuls accords commerciaux (ex: CETA). Ces questions et craintes méritent des réponses adéquates, notamment via des mesures d’accompagnement de la phase de transition et d’adaptation dans laquelle nous nous trouvons.

> Cliquez ici pour télécharger le document ‘Reflection Paper on Harnessing Globalisation


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.