11e Rencontre FEB – Hauts fonctionnaires européens

Ce lundi 10 juillet, la FEB a organisé sa 11e édition de la rencontre entre le monde belge des entreprises et les hauts fonctionnaires belges, actifs dans les institutions européennes ou au niveau fédéral. Chaque année, cette ‘soirée européenne’ est organisée autour d’un orateur distingué, également belge, exerçant de hautes fonctions au plan européen. L’orateur de marque de cette édition était Guy Verhofstadt, président du Groupe des libéraux et des démocrates au Parlement européen et ancien Premier ministre de Belgique.

Julien Thomas, CENTRE DE COMPÉTENCE EUROPE & INTERNATIONAL
11 juillet 2017

Lors de son introduction, Pieter Timmermans, CEO de la FEB, a rappelé le ferme soutien du monde des entreprises belges au projet d’intégration européenne. L’Union européenne est – et continuera d’être – une source de nombreuses retombées positives pour notre économie ouverte. Mais nous avons également besoin d’une ‘Europe des résultats’, agissant là où elle a une vraie valeur ajoutée. Ainsi, l’Union doit agir selon la maxime : ‘Bigger on big issues and smaller on small issues’. Enfin, sur le thème du ‘Brexit’, la FEB plaide pour que les négociations débutent le plus rapidement possible sur la phase de transition et sur la future relation commerciale entre l’UE et le Royaume-Uni afin de minimiser l’insécurité juridique post-Brexit pour nos entreprises.

Sur base de sa vaste expérience européenne, Guy Verhofstadt a ensuite partagé ses vues sur la nature et l’évolution des défis auxquels l’UE doit faire face sur le plan interne et international, avec une attention particulière sur les priorités socio-économiques pour l'avenir de l'Europe et ses entreprises.

Pour l’orateur invité, l’Union est confrontée à un problème institutionnel de fond. Elle doit s’efforcer de créer ou de réformer les structures véritablement supranationales nécessaires à son bon fonctionnement et abandonner la règle de l’unanimité. À cet égard, Guy Verhofstadt a mentionné quelques chantiers clés pour le futur de l’Europe et de ses entreprises.

L’approfondissement politique de l’intégration de la zone euro en est un exemple phare : « La monnaie unique ne peut exister sans État ». La finalisation de l’Union bancaire se fait également attendre alors qu’elle doit renforcer la résilience des banques des 28 États membres aux chocs financiers. Aussi, la poursuite d’un réel marché intérieur axé sur les activités économiques d’avenir dans le domaine digital ou énergétique est cruciale pour la croissance et la compétitivité future de l’UE et de ses entreprises.

Les participants ont également eu l’occasion de poser leurs questions à l’invité d’honneur.

En conclusion de cette soirée exceptionnelle, le traditionnel networking cocktail a permis aux nombreux représentants des institutions européennes, des autorités fédérales et du monde des entreprises d’échanger sur des thèmes européens ou des dossiers d’actualité de manière informelle. L’objectif ? Créer une véritable ‘Belgian – EU connection’ !


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.