Forum FEB – Un débat sur les défis européens

À l’occasion de son Forum ‘Think Europe… Because it matters’, la FEB a réuni cinq panellistes de haut niveau, tous actifs – dans leurs disciplines respectives – au niveau européen, voire mondial. Le débat était mené sous la houlette de Philippe de Buck, directeur général honoraire de BUSINESSEUROPE et président du réseau BBE (Belgian Business for Europe) de la FEB. 

Olivier Joris, CENTRE DE COMPÉTENCE EUROPE & INTERNATIONAL
10 décembre 2014

Le débat (sous l’intitulé ‘Differents view on EU challenges’) a porté sur deux thèmes : les clés pour renforcer la compétitivité interne de l’UE, et le rôle de celle-ci sur la scène internationale. Le tout étant ponctué par des témoignages vidéo de trois jeunes entrepreneurs : Marie Martens (Twist Consulting), Vincent Caulier (Brasserie Caulier) et Kristoff Van Rattinghe (Sensolus). 

How to improve our competitiveness?Philippe De Backer
S’agissant des priorités pour les années à venir, les panellistes ont souligné la nécessité de ‘repasser à l’offensive’, là où la précédente législature européenne a plutôt été ‘défensive’ et axée sur le – nécessaire – sauvetage de l’euro. Il en va ainsi notamment de la poursuite de la convergence des politiques nationales en Europe. Philippe De Backer (photo) (membre du Parlement européen) a insisté sur la responsabilité partagée en la matière entre le niveau européen et le niveau national. Des chantiers doivent être ouverts au niveau européen – tels que l’Union de l’Énergie (dans sa dimension interne et externe) et la relance des investissements. Mais les États membres ont également un rôle important à jouer, notamment via l’accélération du tempo des réformes structurelles en cours.Luc Cortebeeck (vice-président de l'Organisation internationale du Travail et Président honoraire de la CSC) a fait part à ce propos de sa vision d’une nécessaire modernisation de nos modèles de société, en faveur de la création d’emplois.

Thomas Leysen en Luc Cortebeeck
Thomas Leysen (à dr.) et Luc Cortebeeck

EU as global player?Pierre Defraigne
Concernant l’influence et les ambitions internationales de l’UE, Pierre Defraigne (directeur exécutif de la Fondation Madariaga - College of Europe Foundation) a particulièrement pointé le domaine de la Défense, où l’UE semble hésitante à assumer ses responsabilités sur le plan mondial. Les panellistes ont massivement soutenu la poursuite de l’ouverture des marchés – à condition qu’elle soit bien pensée et équilibrée. Les défis et opportunités liés à la mondialisation, et son impact sur les standards européens, furent également abordés. Dans ce cadre, les panellistes ont débattu des retombées et des conséquences potentielles d’un accord commercial entre l’UE et les USA (TTIP). Thomas Leysen (Umicore, KBC & European Round Table of Industrialists) a par ailleurs pointé le besoin, pour l’UE, d’apparaître moins divisée et davantage unie face à nos partenaires étrangers. Ce qui mènera même, selon lui, à en finir à terme avec la division ‘Zone euro/UE’, et à imposer à un certain nombre de pays de poser un choix clair.   

Anthony L. GardnerDe son côté, l’ambassadeur américain auprès de l’UE Anthony L. Gardner (photo) a souligné combien la situation économique et les décisions prises en Europe impactent directement ou indirectement les USA, qu’il s’agisse des enjeux énergétiques, sécuritaires ou commerciaux. Il a adressé un vibrant appel en faveur du renforcement des relations transatlantiques, notamment via la conclusion du TTIP, en rappelant aussi que le président Obama a, lors de son passage à Bruxelles au printemps, a souligné combien nos valeurs communes sont en danger. 

Message to the new generation?
En clôture des débats, les panellistes et le modérateur ont tenu à envoyer un message résolument optimiste vers la nouvelle génération, représentée par les étudiants présents dans la salle. Certes l’UE est complexe et en constante évolution. Mais il importe que les citoyens s’y intéressent et s’impliquent, afin qu’elle demeure ‘a fantastic part of the world to live in’.

> Plus d'info sur le Forum FEB 'Think Europe... because it matters'

© Triptyque


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.