FEB RADAR – La Belgique perçoit beaucoup d’impôt des sociétés

En 2015, les autorités belges ont perçu près de 3,4% du PIB (14 milliards EUR) d'impôt des sociétés. Cette proportion est plus élevée que dans les trois principaux pays voisins et que la moyenne de la zone euro.

Raf Van Bulck, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉCONOMIE & CONJONCTURE
01 mars 2017

En 2009 (au plus fort de la crise financière), les recettes de l’impôt des sociétés ne représentaient que 2,2% du PIB (8,1 milliards EUR). Depuis, les recettes ont augmenté de manière continue jusqu'à atteindre 3,4% du PIB en 2015. C'est plus que la moyenne de la zone euro (2,5% du PIB), qu'en France (2,6%), qu'aux Pays-Bas (2,7%) et qu'en Allemagne (2,4%). Seuls 5 pays de l'UE perçoivent encore plus d'impôt des sociétés.

Cette augmentation ne s'explique que partiellement par l'amélioration des conditions économiques. Elle résulte aussi en partie de changements apportés au cadre fiscal et surtout de la réduction du taux de la déduction des intérêts notionnels.

> Cliquez ici pour accéder au graphique dans l’application FEB RADAR
> Retrouvez davantage d’information sur le lien entre les compétences, l’éducation, la formation et le marché du travail dans notre FEB Radar. Téléchargez notre application FEB RADAR (Android / iOS) ou surfez sur http://febradar.be/fr/ie/


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.