JEFTA – Un signal politique fort face aux tendances protectionnistes

Après l’accélération des négociations en 2017, l’Union européenne et le Japon ont conclu un accord de principe sur le traité de libre-échange bilatéral surnommé « JEFTA ». Le deal politique, portant sur la quasi-totalité du traité négocié, a été entériné par le Premier Ministre japonais Abe et les présidents de la Commission européenne et du Conseil européen, Jean-Claude Juncker et Donald Tusk, lors du 24ème Sommet UE - Japon organisé le 6 juillet.

Julien Thomas, CENTRE DE COMPÉTENCE EUROPE & INTERNATIONAL
17 juillet 2017

Dans la ligne des accords dit de « nouvelle génération », le JEFTA couvre un large spectre de domaines commerciaux tels que les barrières tarifaires et non tarifaires, les règles d’origine, les droits de propriété intellectuelle et l’accès aux marchés publics. Des négociations techniques se poursuivront ultérieurement afin de finaliser ces différents chapitres.

L’Union européenne a également soumis sa proposition en matière de coopération réglementaire à son partenaire japonais. Cette proposition fera l’objet de discussions intenses durant les mois prochains. Les négociations sur le chapitre dédié à la protection des investissements restent en suspens à ce stade. Des divergences sur le système de règlement des différends entre Etats et investisseurs subsistent entre les parties négociantes.

FEB – La FEB soutient le message politique fort adressé par l’Union européenne et son partenaire asiatique en faveur du libre-échange. Face à l’émergence de réflexes protectionnistes au niveau mondial, il est extrêmement positif que deux puissances économiques majeures soient arrivées à un accord politique visant à faciliter le commerce et l’investissement au profit des leurs entreprises et citoyens.

Le Japon est un marché d’exportation important de la Belgique, notamment pour le secteur agro-alimentaire et de la chimie. 1.500 entreprises belges exportent au Japon. 300 entreprises japonaises sont présentes sur notre territoire, ce qui représente plus de 25.000 emplois.

La FEB va analyser en détail le contenu, le niveau d’ambition et l’équilibre de l’accord de principe, publié par la Commission européenne, à la lumière des intérêts de ses secteurs.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.