Le vice-président d'Indonésie en table ronde avec des investisseurs belges

À l'occasion de l'ouverture du festival culturel Europalia Indonésie, le vice-président indonésien Jusuf Kalla a rendu visite à notre pays. La FEB a profité de cet événement pour réunir plusieurs investisseurs belges de premier plan autour de la table avec le vice-président et notre ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders. Objectif : renforcer les relations commerciales et la collaboration entre nos deux pays.

Benoit Monteyne, CENTRE DE COMPÉTENCE EUROPE & INTERNATIONAL
10 octobre 2017

La FEB a offert l'occasion à 20 investisseurs de premier plan d'échanger avec le vice-président et sa délégation de ministres et décideurs publics, et de leur soumettre des propositions concrètes. Une opportunité non négligeable du point de vue économique lorsqu'on sait que la Belgique exporte chaque année pour environ un demi-milliard d'euros vers l'Indonésie, tandis que l'Indonésie exporte à son tour près de 1 milliard d'euros par an vers notre pays.

Bernard Gilliot, président de la FEB, a dès lors souligné l'importance d'une telle rencontre pour le renforcement des relations bilatérales entre la Belgique et l'Indonésie. Aujourd'hui, l'Indonésie accède de justesse au top 50 de nos principaux partenaires commerciaux. Il reste donc une marge de progression.

B. Gilliot a également exprimé son soutien au renforcement des relations entre l'UE et l'Indonésie, ainsi qu'aux négociations engagées en vue de conclure un accord commercial entre les deux acteurs. L'UE – le plus grand bloc commercial au monde – et l'Indonésie – le plus grand acteur de la dynamique Asie du Sud-Est – auraient en effet tout à gagner d'un commerce moins complexe, sans entraves tarifaires et non tarifaires.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a souligné le poids des nombreux investisseurs belges en Indonésie. Notre royaume est le cinquième plus gros investisseur européen dans ce pays. Or, il n'est pas rare que nos investisseurs se heurtent à toute une série d'obstacles. Il en a donc appelé à une meilleure collaboration, ainsi qu'à une application correcte des règles afin de renforcer en permanence nos relations commerciales dans le futur. Il espère en outre que notre pays pourra bientôt accueillir des investisseurs indonésiens, ce qui n'est quasiment pas encore le cas aujourd'hui.

Trois ‘memoranda of understanding’
Le vice-président Kalla s'est à son tour attardé sur la situation économique de son pays et sur les perspectives des années à venir. Il a informé les investisseurs belges de la nouvelle politique d'investissement de l'Indonésie et des actions que son pays entreprend pour attirer et faciliter les investissements étrangers.

Au terme de ces différents discours, c'était au tour des investisseurs belges de présenter leurs projets d'investissement, et de déposer sur la table leurs questions ou préoccupations spécifiques. Au cours de cet entretien intensif, le vice-président a largement pris le temps de répondre aussi concrètement que possible aux entrepreneurs.

En guise de point d'orgue à cette table ronde, les entreprises belges et indonésiennes ont signé trois ‘memoranda of understanding’ destinés à assurer leur collaboration fructueuse dans le futur.

> Cliquez ici pour accéder à la galerie de photos


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.