Un projet international pour l'avenir du monde du travail

La Commission européenne (CE) et l'Organisation internationale du travail (OIT) ont entamé un projet commun, dont le lancement par un groupe de travail ad hoc a eu lieu les 7 et 8 février. L'objectif poursuivi est de renforcer la capacité des partenaires sociaux et de l'instrument que constitue le dialogue social à relever les défis d'un monde du travail en mutation et à maximiser les opportunités. Le projet s'appuie sur une collaboration antérieure entre l'OIT et la CE dans le domaine des relations industrielles et du dialogue social.

 

Kris De Meester, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
13 février 2019

Au cours de l'atelier, les partenaires sociaux ont mené un dialogue afin de déterminer ensemble les thèmes sur lesquels le projet sera axé. Une importante délégation de représentants d'organisations patronales nationales y participait sous les auspices de l'Organisation internationale des employeurs (OIE) et de BusinessEurope. Dans une phase ultérieure, des études de fond seront réalisées pour chaque thème, en collaboration avec les partenaires sociaux. Celles-ci devraient déboucher sur des rapports nationaux contenant des recommandations en vue de la tenue, début 2020, d’une conférence visant à partager les connaissances et les expériences, et à identifier les facteurs critiques de succès.

FEB - En soi, l'objectif du projet mérite tout notre soutien. Nous émettons cependant certaines réserves quant à la manière dont l'OIT et la CE entendent soutenir les partenaires sociaux. Plutôt que d’‘investir’ directement dans le renforcement des organisations nationales représentatives des employeurs et des travailleurs, l'accent est mis sur la recherche ainsi que sur la production et le partage d'informations et de connaissances par des ‘chercheurs’ externes. Nous préconisons un soutien direct aux organisations afin de renforcer ou de mettre en place entre autres les processus suivants : consultation des membres et obtention de mandats, transformation des organisations en fonction de l'évolution du monde du travail, attractivité pour les (nouveaux) membres, meilleure communication et information. Il convient à cet égard de partir de la légitimité et de l'autonomie au niveau national comme principe de base. Il doit être clair que les organisations d'employeurs et de travailleurs sont des partenaires importants et nécessaires des pouvoirs publics et des institutions pour relever les défis avec efficacité et efficience et, surtout, saisir les opportunités d'un environnement socio-économique en mutation rapide.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.