Progression constante de la disponibilité pour le marché du travail

‘Droits et obligations’ constituent le credo fondamental de notre État-providence actif. Il en va de même pour l’assurance chômage. Le droit à une allocation de chômage est contrebalancé par l’obligation d’être disponible pour le marché du travail. Cela implique que les chômeurs cherchent effectivement un emploi par eux-mêmes ou, du moins, qu’ils acceptent un emploi convenable lorsque le service régional de l’emploi leur en propose un.

Gianni Duvillier, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
31 janvier 2017

Les récents chiffres de l’Onem, qui indiquent qu’un quart des chômeurs ne doivent pas être disponibles pour le marché du travail, sont donc pour le moins surprenants. Un examen plus précis des chiffres révèle toutefois que 95% des indisponibilités se situent parmi les chômeurs âgés et les chômeurs bénéficiant d’un complément d’entreprises (les anciens ‘prépensionnés’, désormais appelés bénéficiaires du RCC). En l’absence d’une activation suffisante des chômeurs de plus de 55 ans, il n’est pas étonnant que le taux d’emploi en fin de carrière soit médiocre sur notre marché du travail. Dans une perspective historique, il est toutefois manifeste que les progrès sont importants. Globalement, le nombre total de chômeurs a reculé de près de 20% de 649.846 en 2000 à 532.381 en 2016. Au cours de la même période, le nombre de chômeurs non disponibles a diminué de moitié. En 2000, plus de 40% des chômeurs étaient indisponibles pour le marché du travail. Aujourd’hui, c’est encore le cas d’un chômeur sur quatre.

FEB – L’activation de la main-d’œuvre disponible est primordiale pour pourvoir rapidement aux emplois vacants et réaliser de la croissance. C’est de cette manière que nous finançons notre État-providence et notre sécurité sociale. La bonne nouvelle est que l’activation de la main-d’œuvre progresse. L’introduction du suivi du comportement de recherche actif en 2004 fut une étape décisive. L’évolution positive enregistrée depuis est due à l’extension systématique de la procédure DISPO à toutes les catégories d’âge. Sous l’impulsion du gouvernement actuel, les partenaires sociaux ont encore affûté les règles de la disponibilité pour le marché du travail. Ils l’ont fait de manière intelligente, notamment en freinant l’accès à la ‘prépension’ – en 2016, à son niveau historiquement le plus bas depuis le début du siècle. Dans le récent projet d’accord interprofessionnel, les partenaires sociaux prennent encore des initiatives communes pour augmenter la disponibilité des bénéficiaires du RCC et freiner la prépension. Depuis la dernière réforme de l’État, le contrôle de la disponibilité effective est du ressort des régions. La performance des services régionaux de l’emploi est donc aussi déterminante pour permettre à notre marché du travail de cueillir les fruits du cadre normatif fédéral amélioré. Il est donc important d’harmoniser l’approche adoptée aux deux niveaux pour éviter que l’extension de la disponibilité ne reste lettre morte sur le terrain.

 


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.