La pension à points présentée au CNP

Cette semaine, Frank Vandenbroucke, président du Conseil académique en matière de pensions, a fait aux membres du Comité national des pensions (CNP) une présentation du système de pension à points.

Marie-Noëlle Vanderhoven, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
27 avril 2016

Dans ce système, le travailleur accumule des points par année de carrière. Le nombre de points est fonction du salaire perçu par rapport au salaire moyen. Lors du départ à la retraite, les points accumulés sont convertis en euro : on multiplie les points par le salaire moyen des actifs au moment de la prise de cours de la pension. On tient compte, via des corrections positives et négatives, de la longueur de la carrière et de l’âge auquel on prend sa pension. Ces variables évoluent avec l’espérance de vie selon un système d’adaptation automatique, mais connu à l’avance. 

Le système à points présente le mérite d’une grande lisibilité et facilite notamment la mise en place d’une pension partielle et le partage des droits à la pension entre conjoints. Le système à points ne permet cependant pas, à lui seul, d’assurer la viabilité financière de nos régimes de pensions. Au contraire, tout porte à croire qu’en vitesse de croisière ce régime entraînera des dépenses supplémentaires, notamment en raison du système de revalorisation des pensions qui est proposé et de la prise en compte de la pénibilité pour le calcul du nombre de points.

FEB – Pour la FEB, ce qui est fondamental, c’est d’assurer la soutenabilité financière et sociale du système, sans prélèvement additionnel. En dépit de certains mérites, la pension à points n’est donc pas une finalité en soi. Les mesures adoptées par le gouvernement permettent de revoir à la baisse les prévisions de dépenses à long terme. Ces premiers résultats sont très encourageants, mais  il est toujours urgent et nécessaire de poursuivre les réformes, notamment en termes de périodes assimilées, d’évolution des dépenses liées à l’adaptation au bien-être, etc., et ce, que ce soit à l’intérieur du régime actuel ou au sein d’un système à points.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.