Contrôle budgétaire : la fragile reprise économique n’est pas étouffée, les entrepreneurs innovants encouragés

La Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) vient de prendre connaissance des résultats du contrôle budgétaire. L’organisation patronale se félicite du fait que le cap défini est maintenu et qu’à première vue, aucune mesure n’est prise nuisant à la compétitivité des entreprises n’est prise. En outre, la FEB est très satisfaite que le gouvernement prête attention à la promotion de l’entrepreneuriat dans les secteurs innovants.

Bart Croes / Sophie Sine, COMMUNICATION & EVENTS
30 mars 2015

Amélioration de l’environnement pour les start-ups

Trop peu de Belges (5,4%) sont tentés de prendre leur sort en main et de lancer leur propre entreprise. C’est nettement moins que la moyenne européenne (7,8%), comme le révèle le Global Entrepreneurship Monitor. En outre, bien qu’elles excellent dans la création de nouvelles connaissances et l’innovation, les entreprises belges ne parviennent pas toujours à exploiter ces atouts sur le marché. Le nombre de demandes de brevets dans notre pays est reparti à la hausse (+1,8% en 2014). Le nombre de spin-offs créées à partir de la recherche universitaire figure à un niveau record. Malgré cela, notre pays perd deux places à l’indice de l’innovation de la Commission européenne, un indicateur de notre croissance grâce à l’innovation. Il est donc important que le gouvernement introduise un tax-shelter pour les start-ups, diminue les coûts salariaux pour les entrepreneurs débutants, prévoie des incitants fiscaux au crowdfunding, une déduction pour les investissements numériques,… et continue ainsi à miser sur une meilleure politique d’accompagnement de l’entrepreneuriat innovatif.

E-commerce

Comeos a calculé qu’en 2014, pas moins de 42% des dépenses en ligne des Belges sont partis à l’étranger. À terme, ce sont plus 30.000 emplois qui seraient ainsi menacés dans notre pays. Il faut dès lors apprécier que le gouvernement prévoit de modifier la législation pour permettre le travail de nuit dans le secteur de l’e-commerce.

« Je me félicite qu’avec ce contrôle budgétaire, la fragile reprise économique ne soit pas tuée dans l’œuf. Mettre aujourd’hui la compétitivité des entreprises belges encore davantage sous pression serait irresponsable. De plus, le gouvernement veille à renforcer la politique d’accompagnement des jeunes entrepreneurs dans des secteurs innovants. Certes, il revient aux entrepreneurs d’entreprendre, mais grâce à cette approche, le gouvernement améliore un peu plus l’environnement dans lequel les entrepreneurs le font, je ne peux bien entendu que m’en réjouir », souligne Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.