Les entreprises et l’escroquerie au paiement

Les entreprises sont de plus en plus souvent confrontées à diverses formes d’escroquerie au paiement. Celles-ci sont organisées au niveau international et structurées sur la base de véritables business models attestant d’une connaissance préalable approfondie par les escrocs des entreprises visées.

Nathalie Ragheno, CENTRE DE COMPÉTENCE DROIT & ENTREPRISE
11 juin 2015

Cette connaissance est acquise généralement sur internet, via les réseaux sociaux mais également auprès des victimes elles-mêmes. Les conséquences de ces arnaques peuvent être dramatiques, tant au niveau de l’impact financier pour l’entreprise, qui a peu de chances de récupérer les sommes transférées à l’étranger, qu’au niveau de l’impact humain pour l’employé, qui n’a pas vu venir l’arnaque et s’est laissé duper. Depuis 2010, la police a ouvert plus de 70 dossiers de plaintes en ce qui concerne une des formes récentes d’escroquerie – l’usurpation d’identité dite aussi ‘fraude au président’ –  pour un montant de plus de 20 millions EUR transférés de manière irrécupérable. Et ceci ne représente que la partie visible de l’iceberg, notamment en raison du fait que les entreprises ne portent pas toujours plainte par crainte de nuire à leur image.

C’est pourquoi la FEB, UNIZO, l’UCM, Febelfin, les professions économiques et la Police judiciaire (National and International Fraud Office) ont décidé d’informer et de sensibiliser les entreprises à ces nouvelles formes d’escroquerie. Un dépliant d’information a été réalisé à cette fin. Celui-ci a été présenté lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce jeudi. L’objectif est de le diffuser le plus largement possible auprès des entreprises, cibles de ces arnaques, afin de leur donner les outils leur permettant de se prémunir et de déjouer ces escroqueries.

> Cliquez ici pour accéder au dépliant ‘Les entreprises, victimes d’escroqueries au paiement : comment se prémunir ?


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.