Débat avec des acteurs politiques clés de Flandre-Orientale

La FEB, trois fédérations sectorielles (Agoria, essenscia et la Confédération Construction) et cinq personnalités politiques représentant cinq partis se sont penchées le jeudi 8 mai sur trois thèmes : ‘Énergie et climat’, ‘Innovation et investissements’ et ‘Enseignement et marché du travail’. Un quatrième thème, la ‘Mobilité’, aurait été tout aussi pertinent, sachant que de nombreux participants manquaient à l’appel en raison des embouteillages. Le débat n'en fut pas moins animé.

22 mars 2017

Le cycle de débats organisé dans tout le pays par la FEB vise à déterminer dans quelle mesure les programmes électoraux des partis politiques coïncident avec les thèmes qui préoccupent – aujourd'hui plus que jamais – les entrepreneurs : compétitivité, fiscalité, emploi, énergie et climat, mobilité et sécurité juridique. Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB, a tout d'abord exposé, au nom de plus de 50.000 entreprises belges, les dix-huit recommandations du mémorandum de la FEB, faits et chiffres à l’appui. Yves Verschueren (essenscia), Wilson De Pril (Agoria) et Thierry Semey (Confédération Construction) ont ensuite fait part de leurs préoccupations et attentes concrètes aux cinq représentants de la NV-A, de l'Open Vld, du sp-a, de Groen et du CD&V. Ci-dessous, un bref résumé pour chaque thème.


Énergie et climat
Essenscia : le changement climatique nous contraint à repenser notre approvisionnement énergétique. Cette transition présente de nombreuses opportunités pour l’industrie, mais est également source d’inquiétudes. Les nouvelles sources d’énergie – actuellement plus coûteuses – ne vont-elles pas nuire à la productivité de nos entreprises ? Ne devons-nous pas remettre en question notre sortie du nucléaire pour ainsi maintenir la compétitivité de l’industrie belge ?

Confédération Construction : pas moins de 40% des émissions de CO2 sont liées au secteur de la construction. Il ne sera possible de réduire ces émissions qu’en rénovant rapidement (accroissement de l’efficacité énergétique) et en optant pour des constructions énergétiquement neutres. Mais investir coûte de l’argent, alors que les banques mènent une politique du crédit plus stricte. Pour favoriser la transition vers une société pauvre en CO2, nous demandons aux responsables politiques d’influer sur la politique des banques en matière de financement, nous voulons que le Woonbonus soit soutenu et que l’assurance Gewaarborgd Wonen soit élargie.

Agoria : la politique énergétique est une composante essentielle de la politique industrielle. Nous reprochons au politique un manque de vision et de stratégie à long terme. Cela freine – et stoppe même – les investissements tant du côté de l’offre que de celui de la demande. Nous demandons une politique énergétique intégrée qui stimule les investissements et permette de pratiquer des prix compétitifs.

Innovation et investissements
Agoria : l’innovation est le moyen par excellence de permettre une croissance économique au sein d’un environnement ‘cher’. Les autorités flamandes accroissent certes les moyens, mais ceux-ci demeurent néanmoins sous la barre de 1% du produit régional brut.  Nous demandons que ce cap de 1% soit atteint d’ici à la fin de la prochaine législature. Nous souhaitons également une répartition prêtant davantage attention à la recherche ciblée appliquée – la recherche fondamentale devant, elle aussi, bénéficier de davantage de moyens – comme c’est le cas notamment aux États-Unis et en Asie.

Essenscia : l’innovation est coûteuse. C’est pourquoi nous espérons que les autorités préserveront les incitants actuels ainsi que la déduction des intérêts notionnels. Ils sont fondamentaux pour la compétitivité de la Belgique à l’étranger.

Confédération Construction : les marchés publics sont un moteur essentiel de l’innovation. Au niveau flamand, les investissements demeurent stables. Ce n’est pas le cas au niveau des pouvoirs locaux. Il faut continuer de miser sur les partenariats public-privé (PPP). Et dans quelle mesure le gouvernement flamand est-il prêt à donner plus d’oxygène au pouvoir local pour investir ?

Enseignement et marché du travail
Confédération Construction : notre handicap salarial par rapport aux pays voisins est énorme. Dans quel délai et de quelle manière les responsables politiques entendent-ils l’éliminer ? De plus, la concurrence est faussée par des pratiques de dumping social. Comment et à quel niveau entendent-ils et peuvent-ils prendre des mesures contre ce phénomène ?

Agoria : la pénurie structurelle de travailleurs techniques qualifiés freine notre croissance économique. Les postes vacants dans les fonctions critiques croissent de jour en jour, alors que d’autre part, le chômage ne cesse d’augmenter. La politique d’activation est maintenant devenue une compétence flamande. De quelle manière les responsables politiques vont-ils procéder à cette activation et comment se positionnent-ils à l’égard de la limitation dans le temps de l’allocation de chômage ?

Essenscia : tout comme Agoria, nous recherchons des collaborateurs possédant les qualifications adéquates. L’Allemagne nous montre que l’apprentissage en alternance jette un pont essentiel entre l’enseignement et la vie professionnelle. Ne pourrions-nous pas rapidement mettre en place ce système dual en Belgique et en Flandre ?


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.