Crédit-temps et emplois de fin de carrière – Le gouvernement Michel pousse les réformes plus loin

Le gouvernement Di Rupo Ier avait lancé la première grande vague d’économies dans le domaine du crédit-temps et des emplois de fin de carrière. La croissance exponentielle des coûts des différents régimes de congé cette dernière décennie (d’environ 1 milliard EUR) a contraint le précédent gouvernement à procéder à des réformes drastiques.

Monica De Jonghe, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
22 octobre 2014

Les économies visées n’ont pas été réalisées (voir graphique). Le gouvernement Michel Ier donne dès lors un coup d’arrêt au crédit-temps sans motif. Cette forme de crédit-temps ne donnera plus droit à une allocation à partir du 1er janvier 2015 et la période de crédit-temps ne comptera plus pour le calcul de la pension. L’âge requis pour les emplois de fin de carrière est porté à 60 ans et les régimes d’exception à partir de 50 ans sont supprimés. Ces mesures entreront en vigueur au 1er janvier 2015.

D’autre part, le gouvernement élargit le crédit-temps motivé. Les travailleurs qui prennent un crédit-temps pour l’éducation de leurs enfants jusqu’à l’âge de 8 ans, pour offrir une assistance médicale à un membre de la famille gravement malade ou pour dispenser des soins palliatifs pourront bénéficier d’un crédit-temps de 48 mois avec allocation (au lieu de 36 mois actuellement). À cet effet, la CCT n°103 devra être adaptée, étant donné que c’est elle qui régit le droit au crédit-temps avec motif. Pour éviter les abus en matière d’assistance médicale et de soins palliatifs, le gouvernement prévoit également un renforcement du contrôle des motifs. 



FEB – Les économies dans le crédit-temps et l’interruption de carrière sont nécessaires pour assurer la viabilité financière de nos nombreux régimes de congé. En élargissant les motifs, le gouvernement crée une marge de manœuvre supplémentaire pour l’éducation des enfants et les proches soignants. Il conviendra toutefois de veiller à ce qu’il ne soit pas fait un usage abusif de ces motifs.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.