Session de clôture social academy 2018 – Médaille d’or pour la concertation

La social academy a dix ans ! Cela mérite la médaille d'or et une session de clôture particulière, que nous avons voulu placer sous le signe de l’exploit sportif. Dialogue social et sport ? Vous ne voyez pas le lien ?  Pourtant, il existe.  Les athlètes de haut niveau et les chefs d’entreprise – de même que les responsables politiques – ont énormément de points en commun. Nous avons fait le test et avons laissé Jacques Borlée (père et coach des champions du sprint Olivia, Kevin, Jonathan et Dylan), Eddy Annys (qui, avec 2,36 mètres, est toujours le détenteur du record belge du saut en hauteur et aujourd'hui Managing Director Randstad Belgium) et Kris Peeters (un ministre de l'Emploi amateur de sports d'aventure) vous faire découvrir ces points communs.

27 novembre 2018

En 10 ans de social academy, la FEB (associée en partenariat avec SD Worx depuis cinq ans) a donné la parole au cours de 72 sessions à plus de 230 chefs d'entreprise, responsables politiques et experts. Ils ont partagé avec plaisir leur savoir-faire et leurs expériences, en adoptant souvent une approche originale ou innovante. 

Pour cette session de clôture spéciale, nous avons appliqué la même formule.  Ainsi, nous avons demandé à trois personnalités majeures ayant leurs racines dans le sport, le monde de l’entreprise et la politique de vous faire découvrir les points communs entre le sport et la concertation et de nous exposer leur vision de l'importance et de l'avenir du dialogue social. Un débat marqué par moments par la confrontation entre pouvoir et vouloir. Mais ce fut surtout une session très inspirante sur la manière d’obtenir le meilleur pour l’individu et l’ensemble de l’équipe ou de l’entreprise grâce au dialogue (social). 

La concertation ne sera pas simple
La FEB joue un rôle crucial dans cette concertation sociale. Les entreprises de nos fédérations sectorielles représentent 75% de l’emploi privé dans notre pays. Les décisions qui ont un impact sur une part aussi importante de l’économie belge doivent être mûrement réfléchies. De plus, en montrant que la concertation sociale fonctionne, nous créons une base pour la politique. 

À la veille de l’Accord interprofessionnel (AIP) pour 2019-2020, le défi est grand. Ce ne sera pas simple, mais la FEB affirme clairement qu’elle préfère la concertation sociale au conflit social. Pourquoi ? Parce que les tensions sociales dans les entreprises mènent à la stagnation, au déclin et à la perte de prospérité. Le temps presse pour le nouvel accord, mais l’administrateur délégué de la FEB, Pieter Timmermans, reste positif et suit, comme tout sportif, la devise du célèbre coureur de fond Emil Zatopek: ‘An athlete cannot run with money in his pockets. He must run with hope in his heart and dreams in his head’.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.