Congrès mondial sur la sécurité et la santé : 'Une vision globale de la prévention'

Dans le monde, quelque 2,78 millions de travailleurs meurent chaque année d'un accident du travail ou d'une affection professionnelle, ce qui représente un coût d'environ 3,95% du PIB. C'est là un des chiffres les plus déconcertants, révélé lors du Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail qui se déroulait à Singapour. La FEB y a pris part activement en tant que porte-parole des employeurs belges.

Kris De Meester, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
11 septembre 2017

Près de 4.000 experts en sécurité, scientifiques, responsables politiques et partenaires sociaux issus de 140 pays ont pris part la semaine dernière au Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail, à Singapour. Cet événement triennal est mis sur pied par l'Organisation internationale du travail (OIT) et l'Association internationale de la sécurité sociale (AISS), en collaboration cette fois avec le ministère des Affaires sociales du pays hôte.

Des chiffres récents montrent que les accidents du travail et affections professionnelles touchent chaque année 2,78 millions de travailleurs et représentent environ 3,95% du PIB. Les défis demeurent donc importants et les participants ont convenu de partager les innovations et bonnes pratiques immédiatement applicables et de mieux collaborer afin de renforcer ainsi l'impact des stratégies de prévention.  

Campagne 'Vision Zéro'
Le congrès a vu le lancement de la campagne Vision Zéro. Celle-ci repose sur le principe que chaque accident du travail ou chaque maladie ou affection professionnelle peut être évité si les mesures requises sont prises en temps utile et si toutes les parties concernées prennent leurs précautions. La communauté patronale internationale, dont la FEB, a adhéré à cette campagne.

Il apparaît en outre que les jeunes courent 40% plus de risques de connaître un accident du travail, en raison de leur manque d'expérience, de formation et d'encadrement. C'est la raison pour laquelle un SafeYouth@Work Congress s'est tenu en parallèle du congrès, avec de jeunes 'champions' et des experts en matière de sécurité et de santé au travail. Kris De Meester (FEB) y a mis en exergue Young Talent in Action, l'initiative de grande envergure organisée par la FEB sur le thème de l'emploi des jeunes (2 octobre à BOZAR), et donné un feedback positif à plusieurs propositions formulées par des jeunes lors de la table ronde.


De g. à dr. Yvan Fieremans (Contractor Safety Management, ABSU), Kris De Meester (VBO) et Pierre Vincensini (IOE)

Les employeurs, chapeautés par l'Organisation internationale des employeurs (OIE), ont contribué à cet effort au moyen d'un symposium interactif sur la mise en œuvre pratique d'une approche 'Vision Zéro'. Au sein de la FEB, ce principe a été étayé et illustré à l'aide de cas concrets d'entreprises. Un réseau sans cesse croissant d'entreprises (GOSH, Global Occupational Safety & Health) travaille activement à la mise en œuvre et à la diffusion de cette vision. Cette session était d'ailleurs caractérisée par une large contribution belge. Lieve De Keyser (directrice de Prebes, l'Association royale pour la prévention et la protection) a indiqué comment développer une organisation en vue d’un échange rapide et effectif d'innovations, de bonnes pratiques et d'expertise.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.