Le travail intérimaire est nettement plus sûr qu’il y a 20 ans

Le 14 décembre 2018, Prévention et Intérim (PI) a célébré son 20e anniversaire, lors d'un événement animé dans le superbe Hôtel de la Poste sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles.



Kris De Meester, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
09 janvier 2019

Il est primordial que les employeurs mettent tout en œuvre pour garantir la sécurité et la santé de leurs travailleurs intérimaires. C’est à cet effet qu’un Service central de prévention pour le secteur intérimaire a été créé il y a 20 ans : ‘Prévention et Intérim’, une organisation unique en Europe.

En Belgique, tous les bureaux de travail intérimaire sont obligés de s'affilier à PI et d'engager une personne de liaison qui, en collaboration avec les conseillers de PI, contribue à la sécurité et à la santé des travailleurs intérimaires pendant leurs activités chez le client-utilisateur.

Le principe de base de la loi sur le bien-être veut que chaque employeur ('client-utilisateur') protège ses travailleurs et travailleurs intérimaires contre les accidents du travail, maladies professionnelles et risques psychosociaux sur le lieu de travail. Le bureau de travail intérimaire est chargé d'effectuer une sélection adéquate, de communiquer les informations générales de sécurité et de santé relatives au poste à pourvoir et d'organiser l'examen médical préalable des travailleurs intérimaires. À cet égard, l'instrument central est la fiche de poste de travail à élaborer par le client-utilisateur. Cette fiche décrit le poste de travail concerné et donne un aperçu de tous les risques et mesures de prévention prises et représente le volet bien-être dont doit s'acquitter le bureau de travail intérimaire. Cette fiche constitue donc le point fort ou le maillon faible si elle n'est pas ou pas correctement complétée par l'employeur.

Le premier directeur de PI, Hendrik De Lange, a fait œuvre de pionnier et sa directrice actuelle, Marijke Bruyninckx, a mis en avant les résultats des 20 dernières années. Depuis la création de PI, le nombre d'heures de travail dans le secteur du travail intérimaire a presque doublé, tandis que le taux de fréquence des accidents du travail d'intérimaire a diminué de près de 60% au cours de cette période. Leur gravité a également diminué. On peut donc affirmer que le secteur intérimaire s’est pleinement développé dans ce domaine. Aujourd’hui, chaque bureau de travail intérimaire dispose de conseillers en prévention et de personnes de liaison qui sont le relais idéal des connaissances vers les consultants. Dans les années à venir,

Prévention et Intérim continuera résolument à souligner l’importance d’améliorer la sécurité du travail intérimaire, notamment via de nouvelles impulsions pour la fiche de poste de travail. La FEB lui souhaite plein succès et s’engage à maintenir son soutien.

> Pour plus d’informations : www.p-i.be et www.werkpostfiche.be


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.