La sécurité privée adaptée au 21ème siècle

Hier, la Chambre a définitivement approuvé la nouvelle loi sur la sécurité privée. La précédente datait de 1990 et avait besoin d'être revue et modernisée. La FEB se réjouit que cette loi fasse entrer dans le 21ème siècle les agents de gardiennage privés et les services internes de gardiennage.

Bart Croes / Sophie Sine, COMMUNICATION & EVENTS
09 juin 2017

Le secteur privé est enfin reconnu comme un partenaire à part entière dans la chaîne de la sécurité. Tant les services internes de gardiennage que les entreprises de gardiennage font aujourd'hui partie intégrante de la stratégie de sécurité des entreprises. Grâce à leur expertise spécifique en matière de technologie, les drones et les caméras mobiles peuvent par exemple offrir un soutien utile aux services de police et de sécurité, qui ont ainsi plus de temps pour se concentrer sur d'autres missions.

Pour les entreprises, il est essentiel que la qualité des services de gardiennage privés soit d’un niveau élevé. Pour ce faire, la loi instaure un système strict d'autorisations. Lors de l'exécution d'activités de gardiennage pour son compte propre ou pour des tiers, une autorisation est toujours requise.

La nouvelle loi octroie des compétences complémentaires aux agents de gardiennage et aux services internes de gardiennage, notamment en ce qui concerne les sweepings (la fouille préventive ciblée de locaux ou de biens) et l'utilisation de drones. Cela peut être le cas aussi dans certains environnements présentant un risque de sécurité accru, comme les aéroports ou les entreprises Seveso. Les conditions de sécurité sans cesse changeantes dans la société rendent nécessaire une telle flexibilité contrôlée dans les compétences des services de gardiennage.

"Le secteur privé du gardiennage s'est fortement professionnalisé au cours des dernières années. Cela justifie qu'il joue un rôle dans l'élaboration de la politique de sécurité intégrée. La police ne doit pas tout faire seule. Pour certaines tâches, elle peut recourir au secteur privé. La nouvelle loi permet une collaboration plus approfondie entre les acteurs privés et publics, et accroîtra ainsi la sécurité sur le terrain", déclare Philippe Lambrecht, administrateur-secrétaire général de la FEB.

"Organiser la sécurité des travailleurs, des clients et des fournisseurs est une affaire complexe. Cette loi permet aux entreprises d'adapter davantage leur sécurité à leurs besoins concrets, soit elles-mêmes, soit avec l'aide de sociétés de gardiennage. Elle leur permet également d'utiliser de manière plus sûre les avantage des progrès technologiques", explique Marc Moris, président de la Commission sécurité des entreprises de la FEB.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.