Le chômage temporaire comme indicateur positif de la conjoncture

Une belle évolution qui ressort du rapport annuel de l’Onem concerne la diminution du chômage temporaire (*). L’année dernière, il atteignait son niveau le plus bas enregistré depuis 1946. En moyenne 25.674 équivalents temps plein (ETP) étaient en chômage temporaire. Cela constitue une baisse de 6,9% (un peu moins de 1.900 ETP) par rapport à 2015 et de plus de la moitié par rapport à l’année de pic 2009 (-57,6%) !

Alice Defauw, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
29 mars 2017

Tandis que le chômage temporaire diminuait en Flandre et en Wallonie (-6,7% et -8,9% respectivement), on observait une hausse dans la région de Bruxelles-Capitale (+7%). Celle-ci s’explique principalement par les attentats et la menace terroriste. Ces éléments s’observent dans la répartition par motif de chômage temporaire au niveau de la ‘force majeure’. Ce motif a connu une augmentation de 13,3% l’année dernière. L’impact de la menace et des attentats peut également entraîner des effets plus généraux entraînant par exemple des formes de manque de travail et conduisant à du chômage pour ‘raisons économiques’. Toutefois, si on s’intéresse à ce dernier motif, qui se rapproche très fort de l’évolution de l’économie et qui constitue dès lors un bon indicateur de l’état de la conjoncture, on remarque qu’il a même enregistré une diminution plus élevée (que le chômage temporaire total). Une baisse atteignant 11,4% en termes de jours indemnisés en 2016 a été observée. Malgré ces éléments liés au terrorisme, le chômage temporaire poursuit son évolution à la baisse et enregistre pour la 3e année consécutive une diminution.



FEB – L’évolution à la baisse du chômage temporaire reflète l’amélioration de l’état de la conjoncture. Le chômage économique reste un instrument de flexibilité indispensable pour les employeurs. Il a permis et permet d’empêcher des licenciements en cas de diminution de l’activité des entreprises et évite donc des coûts sociétaux considérables (coût du chômage complet).

(*) Voir aussi, sur ce site, ‘
ONEM: à nouveau un rapport positif


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.