Retour au vert pour la sécurité sociale

Alors que la sécurité sociale enregistrait un déficit de près de 1,7 milliard EUR en 2016, la situation se retourne sur la période 2017-2020. Un léger ‘boni’ de 84,4 millions devrait apparaître cette année et de 425,9 millions l’année prochaine. Par rapport au contrôle budgétaire du mois de mai, la situation s’améliore de 68,2 millions. Cette évolution positive devrait se poursuivre jusqu’en 2020 avec un ‘boni’ autour des 470 millions. C’est ce qu’indiquent les chiffres et estimations budgétaires de la Gestion globale.

Alice Defauw, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
05 juillet 2017

La politique du gouvernement orientée ‘jobs jobs jobs’ porte ses fruits. Comme l’indique aussi le rapport du Conseil supérieur de l’emploi, la croissance économique atteignait 1,2% en 2016 et tournerait autour de 1,5% - 1,6% à court terme. L’emploi poursuit sa hausse (+59.000 en 2016) avec une création nette de 105.000 unités attendue pour 2017-2018. La croissance économique et les réformes structurelles contribuent ainsi à faire baisser le chômage. La boucle croissance, création d’emploi, diminution des dépenses et hausse des recettes est enclenchée.

Pour être honnête, il faut bien dire que ces chiffres sont influencés notamment par la nouvelle loi sur le financement de la sécurité sociale. Il faut aussi signaler la dotation d'équilibre de 3,2 milliards EUR (2017) qui, après la prise en compte d'un certain nombre de facteurs de responsabilisation, est définitivement fixée de telle manière que la gestion globale n'enregistre ni excédent ni déficit.

Quoi qu'il en soit, les défis de la sécurité sociale restent énormes. Sur la période 2017-2020, les dépenses INAMI ‘indemnités pour incapacité de travail’ augmenteraient de 20%, soit 1,6 milliard ! Elles se situeraient juste en dessous des 9,5 milliards en 2020 et dépasseraient donc dès 2017 les dépenses liées au chômage ! Les dépenses en pensions devraient, quant à elles, croître de près de 3 milliards (+11,8%) !

FEB – Les mesures prises dans le cadre du renforcement de la compétitivité et de l’emploi ont des impacts positifs. Ce n'est toutefois pas une raison pour se reposer sur ses lauriers. Afin de pérenniser cette évolution, il convient de continuer sur cette voie de réformes, particulièrement dans les secteurs du chômage, des soins de santé et des pensions, et de miser sur une sécurité sociale performante basée sur l'activation.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.