Un dérapage du budget de la sécurité sociale plus élevé que prévu !

Les chiffres de la sécurité sociale relatifs au contrôle budgétaire 2015 sont alarmants : elle serait en déficit de 1,3 milliard EUR en 2015, soit bien plus que les 516 millions prévus lors du budget initial ! Ce dérapage s’explique par plusieurs facteurs, dont voici les principaux.

Alice Defauw, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
19 mars 2015

Les recettes sont de 605,8 millions inférieures au budget initial. Pourquoi ? Tout d’abord, parce que les recettes provenant des cotisations ONSS sont moins élevées du fait du blocage des salaires sur la croissance de la masse salariale. C’est en effet sur la base de cette dernière que les cotisations sont perçues. De plus, le financement alternatif provenant des recettes de la TVA diminue également.

Par ailleurs, les dépenses ont augmenté de 352,5 millions. Cela s'explique par l'octroi de l'enveloppe bien-être, pour l’adaptation de nombreuses allocations sociales à l’évolution du bien-être. Ensuite, on prévoit pour 2015 une augmentation du nombre de bénéficiaires d'une allocation de l'ONEM dans les régimes de chômage, de chômage avec complément d’entreprise (RCC) et de congé.

FEB ­– La situation budgétaire de la sécurité sociale est préoccupante. Les évolutions au niveau des dépenses doivent être suivies de près et faire davantage l’objet de contrôles rigoureux. Améliorer la situation conjoncturelle et la compétitivité de nos entreprises et promouvoir la création d’emploi restent également un axe d’action important. Mettre plus de personnes au travail contribue positivement au budget de la sécurité sociale : d'une part, en augmentant les recettes via les cotisations perçues sur les salaires et, d'autre part, en réduisant les dépenses relatives à la rémunération de l'inactivité. Il importe par conséquent, lors des prochaines négociations budgétaires, d'agir le plus possible au niveau des dépenses et de ne pas prendre de mesures susceptibles de saper la croissance économique et l'emploi.


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.