L’impact économique des attentats terroristes

Outre l’indicible souffrance humaine, les attentats terroristes du 13 novembre 2015 à Paris et du 22 mars 2016 à Bruxelles et Zaventem ont eu des répercussions économiques considérables. Des chiffres récents démontrent que dans certains secteurs, l’impact négatif s’est fait sentir bien plus longtemps que ce que l’on pensait ou espérait au départ.

Edward Roosens, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉCONOMIE & CONJONCTURE
06 décembre 2016

Sur la base d’une analyse des 4 secteurs les plus touchés (horeca/tourisme, commerce, événementiel et transport aérien), la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) évalue le préjudice économique total subi entre novembre 2015 et novembre 2016 à 0,57% du produit intérieur brut (PIB). Quelque 9.000 emplois de moins ont été créés et le déficit de l’ensemble des pouvoirs publics a augmenté de 0,5% du PIB (3% du PIB au lieu de 2,5%).

> Téléchargez l'analyse FEB


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.