Les résultats provisoires des élections sociales 2020

Après une longue et rocambolesque procédure, la période électorale a pris fin ce 29 novembre 2020 dans près de 7.000 entreprises. Malgré les difficultés liées à la crise économique et à la pandémie COVID-19, les entreprises ont pris les mesures de sécurité nécessaires pour que le scrutin se tienne dans les meilleures conditions. L'aide logistique et juridique de la FEB et de ses fédérations membres, mais aussi la convivialité du site internet du SPF Emploi ont contribué à leur bon déroulement.


Jean-Charles Parizel, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
15 décembre 2020

Voici les résultats provisoires à ce stade, compte non tenu de l’horeca.

Du côté des 1,7 million de travailleurs concernés, le taux de participation moyen de 62% représente à nouveau un très net recul (-2,85% au CE et -3,10% au CPPT) par rapport aux élections sociales de 2016. La baisse s’est donc poursuivie par rapport aux élections de 2016 et 2012. Ce sont, à nouveau et avant tout, les jeunes travailleurs de moins de 25 ans qui ont délaissé les urnes, avec un taux de participation moyen de 23% (!) en 2020, contre 30% en 2016, 36% en 2012 et encore 43% en 2008. Ce désintérêt en chute libre est plus qu’interpellant.

En ce qui concerne les résultats, le syndicat libéral continue de progresser dans les deux organes, en dépassant cette fois-ci la barre des 13% des voix (+0,91% au CE et +0,81% au CPPT). Les deux grands syndicats reculent, tout en confirmant leur positionnement antérieur. Ainsi, la CSC enregistre un pourcentage légèrement plus élevé que 50% des voix (-0,50%) et la FGTB environ 35% des voix (-0,40%).

FEB – La FEB forme le vœu que les nouveaux élus s'investiront de manière constructive dans leur entreprise. Les entreprises sont invitées à conclure dès à présent un accord avec les représentants du personnel sur les facilités syndicales dans l’entreprise ainsi que sur leurs droits et devoirs en tant que travailleurs et en tant que membres des nouveaux organes de concertation. L’employeur qui investit dans la concertation sociale doit avoir la garantie que tous les acteurs contribueront, en retour, à la bonne marche de l’entreprise, à ses résultats et à l’amélioration de la communication avec le personnel (voir à ce sujet le Guide FEB Le temps nécessaire et autres facilités syndicales).

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.