Grève nationale : en ces temps extrêmement difficiles, personne n’a rien à y gagner !

La FEB lance le hashtag #jetravailleaujourdhui

Alors que notre pays a connu en 2020 la pire crise économique depuis la Seconde Guerre mondiale et que le gouvernement vient d’annoncer un troisième confinement, certains syndicats décident de paralyser le pays par une journée d’actions et de grève nationale. Aux yeux de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), faire grève dans ces conditions est totalement insensé et particulièrement inopportun. Elle regrette que les syndicats aient décidé d’entraver la difficile relance économique, de compromettre la compétitivité de notre économie et par conséquent de mettre à mal l’emploi. La FEB est convaincue que de nombreuses personnes jugent cette grève irresponsable et travailleront aujourd’hui pour contribuer à sortir notre pays de la crise du coronavirus. C’est pourquoi elle invite à partager massivement le hashtag #jetravailleaujourdhui.


Presse, COMMUNICATION & EVENTS
29 mars 2021

L’an dernier, notre économie s’est contractée de plus de 6%, soit une perte de 25 milliards EUR. Tous les secteurs sont en plus mauvaise posture aujourd’hui qu’avant la crise. 94% des entreprises se portent moins bien qu’à la fin de 2019 et luttent toujours pour leur survie. Près de 30 % des entreprises sont au bord de la faillite. Le troisième confinement annoncé récemment, jusqu’à fin avril, est également particulièrement éprouvant. Et c’est cette période extrêmement difficile que les syndicats choisissent pour paralyser économiquement le pays, parce qu’une augmentation salariale de 3,2% (soit 4 à 5 milliards EUR) serait insuffisante.

Ces dernières semaines, et ce, malgré l’appel du gouvernement, les syndicats ont déserté la table des négociations. Par contre, ils pensent que mener des actions va régler les problèmes. Une chose est certaine : en ces temps difficiles, personne n’a rien à y gagner ! Bien au contraire. Nous risquons que des milliers d’emplois disparaissent à nouveau. Cette grève, nous la paierons tous cash, sous la forme d’une perte de revenus essentiels pour les entreprises, la sécurité sociale et les pouvoirs publics.

Avec le hashtag #jetravailleaujourdhui, la FEB compte bien donner une voix à toutes les personnes (salariés, indépendants, fonctionnaires et employeurs) qui travaillent aujourd’hui et qui comprennent que cette grève ne constitue pas une opportunité, mais qu’elle est une véritable gifle pour les milliers d’entreprises qui, avec le soutien de leurs collaborateurs, luttent chaque jour pour leur survie.

« Dans un pays qui reste un des plus prospères du monde, faire grève n’a jamais été une solution. La meilleure option consiste à se remettre autour de la table et à conclure un accord équilibré. Un accord qui, d’une part, protège la compétitivité de nos entreprises – et donc également l’emploi – et, d’autre part, octroie une augmentation salariale qui tient compte de la réalité socio-économique. Tel serait le fruit d’une concertation responsable, soucieuse de défendre le maintien et la création d’emplois. C’est pourquoi je vous appelle tous à partager le hashtag #jetravailleaujourdhui sur les réseaux sociaux, afin d’exprimer le fait que vous souhaitez contribuer à combattre la crise plutôt que de l’aggraver », conclut Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.