Corporate Governance in Startups

La nécessité d’une bonne gouvernance dans les start-ups est de plus en plus reconnue. Mais il existe peu de descriptions ou de publications sur la meilleure façon de faire dans la pratique. Une start-up est très différente d’une grande entreprise et la gouvernance d’entreprise doit donc y être abordée autrement pour rester opérationnelle et efficace. Dans l’ouvrage « Corporate Governance in Startups », Luc Sterckx clarifie cette distinction, particulièrement à la lumière des possibilités limitées des start-ups.


Philippe Lambrecht, CENTRE DE COMPÉTENCE DROIT & ENTREPRISE
28 septembre 2020

En effet, ces moyens limités ne facilitent pas la mise en œuvre d’une gouvernance appropriée dans une start-up. C’est pourquoi l’ouvrage fait la distinction entre les obligations, les priorités, les bonnes pratiques, les pièges et les do’s and dont’s. Il aborde également les aspects légaux, l’importance d’un bon conseil d’administration, la nécessité de miser constamment sur la bonne gouvernance et de tendre vers une amélioration. La création d’une start-up est souvent agitée. Au début, l’aspect gouvernance n’est donc souvent pas au point. L. Sterckx estime que ce n’est pas un problème pour autant qu’il y ait un consensus et une motivation pour y travailler.

Une start-up est confrontée, par définition, à plusieurs grands défis et choix qui sont parfois plus difficiles que pour de grandes entreprises établies. Il est essentiel d’en tenir compte de manière appropriée dans la gestion. Ainsi, il est important de fixer des priorités et de s’y tenir. Par ailleurs, il faut un bon équilibre entre les intérêts à court et long terme, entre les groupes d’actionnaires (généralement entrepreneurs versus financiers), entre la créativité d’une part et le formalisme et la discipline d’autre part, entre le manager et les administrateurs, etc. Les start-ups ont aussi des paramètres financiers spécifiques en termes de gestion de trésorerie, de bilan et de reporting qui méritent une attention particulière dans le cadre d’une gouvernance appropriée.

L’ouvrage se base sur des formations en bonne gouvernance et sur les expériences personnelles que l’auteur a acquises en plus de dix ans dans des start-ups. Il s’agit donc plutôt d’un manuel que d’une étude aux ambitions académiques. À l’aide d’exemples et d’outils pratiques et concrets, il permet de mettre en place et d’améliorer la gouvernance d’entreprise dans les start-ups. La bonne gouvernance permet non seulement de se conformer aux obligations légales et aux procédures indispensables, mais elle crée surtout une plus-value pour l’entreprise puisque les investissements consacrés à la gouvernance de l’entreprise contribuent fortement à la réussite de la start-up à long terme.

Une lecture utile pour toute personne active dans les start-ups : Luc Sterckx en collaboration avec GUBERNA, Acco, Leuven | Den Haag, 2020, 98 p.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.