Le rapport Emploi-Compétitivité du CCE souligne les principaux défis et priorités

Au sein du Conseil central de l’économie (CCE), les employeurs et les syndicats ont identifié à l’unanimité les principaux défis socio-économiques pour la Belgique et fourni un certain nombre de lignes directrices pour la politique future. « L'accent est mis sur le renforcement de l'entrepreneuriat et de l'innovation, l'amélioration de la mobilité sur le marché du travail et de la mobilité physique, ainsi que sur la sécurité d'approvisionnement et une énergie abordable pour les consommateurs et les entreprises. Pour la FEB, ces éléments peuvent également constituer l'épine dorsale du programme du futur gouvernement fédéral », déclare Edward Roosens, Chief Economist de la FEB et vice-président du CCE.


Presse, COMMUNICATION & EVENTS
25 octobre 2019

Affirmer que les employeurs et les syndicats ne proposent pas les mêmes mesures pour résoudre les problèmes socio-économiques de la Belgique, c’est enfoncer une porte ouverte. Mais pour pouvoir formuler des solutions, il importe de parvenir à une conclusion commune. Ainsi, la FEB note-t-elle trois objectifs dans le rapport technique qui sont cruciaux pour un futur accord de gouvernement.

Tout d'abord, l'inadéquation sur le marché du travail demeure problématique. Les entreprises éprouvent des difficultés à pourvoir leurs emplois vacants, alors que des groupes spécifiques de la population sont exclus de l’emploi. Ce phénomène freine l'activité économique, menace la cohésion sociale et a un impact direct sur le financement de notre sécurité sociale. Des gains d'efficacité peuvent encore être réalisés, mais les recettes doivent également être augmentées par le biais d'un taux d'emploi plus élevé.

Ensuite, la transition énergétique vers une économie bas carbone, tout en garantissant la sécurité d’approvisionnement et des prix compétitifs, est essentielle. Cette transition ne sera possible que si la Belgique parvient à respecter ses engagements environnementaux tout en garantissant des prix énergétiques plus bas, afin que nos entreprises puissent rester compétitives.

Enfin, la congestion du trafic demeure un frein à notre prospérité économique et pèse sur le bien-être de notre population. Une politique de mobilité efficace, soutenue par les différents gouvernements de notre pays, pourrait nous aider à atteindre nos objectifs dans le cadre des accords climatiques de Paris et réduire les effets négatifs des embouteillages sur l'environnement.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.