E-FACTURATION – Poursuivre son déploiement

L'e-facturation consiste à automatiser l'ensemble du processus de facturation, depuis l'émission par le fournisseur jusqu'au paiement, voire à l'archivage, par le client. La poursuite de son déploiement est l’une des priorités de l’accord gouvernemental de 2020. Étant donné ses nombreux avantages, la FEB ne peut que s’en réjouir.


Amélie Wuillaume, CENTRE DE COMPÉTENCE ENTREPRENEURIAT NUMÉRIQUE & INNOVANT
17 décembre 2020

Poursuivre son déploiement 
En comparaison avec la facturation papier, ce mode de facturation est plus rapide, plus efficace et moins onéreux.

Depuis quelques années déjà, les autorités belges encouragent l’e-facturation dans les échanges B2G (Business to Government). La facturation électronique dans ces échanges représente un exemple à suivre et donne dès lors l'impulsion essentielle au déploiement de la facturation électronique dans d’autres sphères de l’économie : C’est surtout au niveau B2B (Business to Business), où le volume des échanges est bien plus élevé, que les gains les plus importants se situent.

L’Agence pour la simplification administrative (ASA) évalue cette économie à 2,42 EUR pour l’envoi d’une facture électronique par e-mail et à 3,24 EUR supplémentaires pour l’envoi sous format électronique intégré (depuis le système électronique de l’émetteur jusqu’au système électronique du destinataire). Pour la réception des factures électroniques, les frais de traitement et le temps nécessaire à leur réception, encodage et validation sont réduits, tout comme les frais d’impression. L’ASA estime ces gains à 0,36 EUR par facture envoyée par e-mail et à 5,77 EUR supplémentaires pour une facture électronique intégrée.

Actuellement, la plupart des factures électroniques (70 à 80%) sont des factures envoyées par email. Les calculs de l’ASA montrent cependant que des économies supplémentaires se situent dans le passage de la facture par email à la facture automatisée (via fichier automatique structuré). En effet, le traitement automatisé du milliard de factures échangées chaque année en Belgique permettrait de dégager des gains d’efficacité annuels de l’ordre de 3,5 milliards d’euros.


« e-Invoicing Business Expert Group »
La FEB contribue à la généralisation de l’e-facturation en Belgique au travers de son « e-Invoicing Business Expert Group », lancé en 2016. Ce groupe réunit tous les acteurs concernés par la facturation électronique et vise à lever les derniers obstacles techniques et sémantiques de son implémentation (en prévoyant des solutions harmonisées de traitement de certaines business practices typiquement belges, par exemple). Les discussions menées au sein de ce groupe ont pour objectif de donner lieu à des recommandations concrètes et pratiques.


Communication officielle via e Facture
L’ensemble des documents (informations et ressources) liés aux activités du « Business Expert Group » se trouvent compilés ici, sur le site efacture.belgium.be. Les différents « scénarii » de facturation « typiquement belges » (exigences minimales de l’e-facture, vidanges, escompte pour paiement comptant, TVA sur les pièces détachées dans le secteur de la réparation automobile, facture dans différentes devises) développés et validés par les membres du « Business Expert Group » sont publiés sur ce site.

efacture.belgium.be constitue la source officielle pour l’ensemble des communications actuelles et futures relatives à l’e-facturation. 

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.