COP24 : une base de travail

La 24e conférence internationale sur le climat s'est terminée samedi dans la ville polonaise de Katowice. Le principal acquis de cette COP est d’avoir finalisé la feuille de route pour la mise en œuvre pratique de l'accord de Paris.


Pieterjan Debergh, CENTRE DE COMPÉTENCE DÉVELOPPEMENT DURABLE & MOBILITÉ
18 décembre 2018

La Conférence des parties (COP) réunit chaque année les pays de l'ONU en vue de coordonner leurs efforts contre le changement climatique. Un des principaux objectifs consistait cette fois à régler l'exécution pratique de l'accord de Paris. Il fallait en effet décider ce qui doit être rapporté, et comment, au sujet des efforts consentis par les différents pays en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre. À l’issue de longues négociations, un accord a été conclu qui, en guise de compromis, accorde aux pays en voie de développement un peu plus de temps pour atteindre les normes requises en matière de rapportage.

Sur plusieurs autres points, un consensus s'est avéré plus compliqué. Ainsi, il n’y a pas encore d’accord sur le commerce international de droits d’émission. Et le rôle précis du rapport spécial du GIEC, qui analyse les avantages d'une restriction du réchauffement à 'seulement' 1,5 degré Celsius, reste un point litigieux.

FEB – La FEB se réjouit que des accords clairs aient pu être dégagés au sujet de la mise en œuvre de l'accord de Paris. Tout d'abord, parce qu'un rapportage clair sur les efforts consentis par chaque pays est essentiel pour avoir confiance dans le processus. Ensuite, parce qu'il est important, dans le contexte international actuel (retrait des USA de l'accord climatique, signaux négatifs émis par quelques autres pays comme le Brésil ou l'Australie), de progresser et de poursuivre la dynamique lancée à Paris. Néanmoins, les efforts actuellement mis sur la table sont insuffisants et chacun devra donc prendre ses responsabilités. Un engagement clair de toutes les grandes puissances économiques est nécessaire car les chances de réussite de la transition augmentent à mesure que ces puissances les soutiennent pleinement via l'innovation.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.