Fost Plus et l’introduction du nouveau sac bleu P+

Depuis 2019, Fost Plus introduit progressivement le nouveau sac bleu P+. C’est une étape importante et nécessaire vers une économie plus circulaire. L’initiative est le fruit d’une collaboration entre les entreprises qui commercialisent des produits emballés, les intercommunales de gestion des déchets et les autorités locales. Les taux de recyclage sont déjà élevés en Belgique et, grâce à ce nouveau sac bleu, Fost Plus entend se rapprocher encore de son objectif : le recyclage d’un maximum d’emballages ménagers. À partir d’avril 2021, 10,3 millions de Belges pourront recycler les déchets d’emballage en plastiques dans les PMC et les entreprises seront également soumises aux nouvelles règles de tri. 


Stephan Vandermolen, CENTRE DE COMPÉTENCE DURABILITÉ & ÉCONOMIE CIRCULAIRE
21 avril 2021

Des règles de tri plus claires et une introduction progressive

Les citoyens ont été informés le mieux possible grâce à un dépliant sur le nouveau sac PMC et les règles de tri additionnelles, que chaque ménage a reçu dans sa boîte aux lettres. Toutes les informations utiles sont également disponibles sur le site web www.lenouveausacbleu.be. En résumé, le P ne désigne plus seulement les bouteilles en plastique, mais aussi les emballages en plastique, y compris les films et les pots. C’est pour cette raison que le nouveau sac bleu s’appelle sac P+.

Fost Plus a veillé à ce que l’introduction du nouveau sac bleu se fasse de manière progressive. Cette introduction progressive était nécessaire pour laisser à toutes les parties concernées, dont les nouveaux centres de tri, le temps de se préparer. À partir de cet été, les deux dernières intercommunales francophones rejoindront également le système et le nouveau sac bleu deviendra une réalité dans toute la Belgique.

Depuis avril 2021, les entreprises sont soumises aux nouvelles règles de tri. Valipac, l’organisme responsable de la chaîne de recyclage des déchets d’emballage industriels, mènera avec Fost Plus une vaste campagne de recrutement. Ils rappelleront aux entreprises leur obligation de tri. Le groupe Colruyt a mené un projet pilote dans les bâtiments administratifs et les magasins. Les participants se sont réjoui que les consignes de tri soient désormais identiques au travail et à la maison. Le projet a donc démontré que tout est beaucoup plus facile quand on peut trier de la même manière à domicile et au travail. De plus, les nouvelles règles ne s’appliquent pas seulement aux grandes entreprises, mais aussi aux clubs de sport et aux parcs d’attractions où l’on pourra désormais aussi jeter les sachets, raviers et pots de yaourt dans le sac PMC.

 

Des chiffres ambitieux

L’objectif est de produire 8 kg de déchets résiduels en moins par habitant et par an. Cela représente 70.000 tonnes d’emballages plastiques supplémentaires qui seront recyclés. Si ces chiffres sont atteints, cela entraînera une diminution de 100.000 tonnes de CO2 et une augmentation du recyclage de 43% (2018) à 65% en 2023.

L’introduction du nouveau sac bleu crée aussi de nouveaux emplois (environ 350). Les coûts d’incinération diminueront de 18 millions EUR, mais l’opération globale représente toutefois un surcoût de 37 millions EUR pour Fost Plus.

 

Une étape nécessaire vers une économie plus circulaire

La stratégie qui sous-tend le nouveau sac bleu est claire : ‘Circularity is the only way’. Le sac P+ est une étape importante vers une économie plus circulaire.

Recyclage

En 2018, 43% des emballages plastiques étaient recyclés et ce chiffre n’a cessé d’augmenter depuis l’introduction du sac bleu P+ : de 46% en 2019 à 50% en 2020. L’objectif est d’arriver à 65% en 2023. C’est l’un des trois objectifs de recyclage que Fost Plus se fixe à l’horizon 2023 et qu’il espère réaliser grâce au sac bleu :

  1. Un taux de recyclage de 65% pour les emballages ménagers en plastique.
  2. Un doublement de la quantité de PMC collectés en dehors du domicile par rapport à 2018.
  3. La collecte et le tri de 90% de tous les emballages de boissons.

 

Une économie circulaire locale des emballages

Enfin, le nouveau sac bleu est une occasion unique de développer une économie circulaire locale des emballages, avec l’ouverture en Belgique de nouveaux centres de tri modernes pour les plastiques. Comme signalé dans les chiffres, ce sont 70.000 tonnes supplémentaires d’emballages en plastique qui seront recyclées. Ils seront triés dans des flux de matériaux distincts destinés au recyclage, ce qui donnera une belle impulsion à l’industrie circulaire des emballages. Actuellement, on dénombre 14 flux de matériaux, mais leur nombre et leur efficacité pourraient encore augmenter grâce à l’innovation. Les déchets peuvent ainsi devenir une matière première pour de nouveaux emballages ou produits.

Il est important de donner un cadre et une impulsion locale à cette circularité. On veut garder le recyclage en Belgique et des investissements sont attirés à cette fin par des appels à projets. Les nouveaux centres de tri et l’ancrage local créeront donc de nombreux emplois.

 

Le nouveau sac bleu stimule donc une économie circulaire locale et crée des emplois. Si son introduction dans les entreprises est un succès et si l’on continue à miser sur l’innovation d’emballages circulaires, le sac P+ constituera une étape importante vers une économie plus circulaire. 

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.