La collaboration, fil rouge de l’avis du CCE sur le Plan national Énergie-Climat

La séance plénière du Conseil central de l’économie (CCE) vient d’approuver un avis unanime des bancs patronal et syndical, qui répond directement aux recommandations en matière d’énergie et de climat adressées par la Commission européenne à la Belgique dans le cadre du Plan national Énergie-Climat (PNEC). Olivier Van der Maren, Executive Manager du centre de compétence Développement durable et Mobilité de la FEB, réagit positivement : « Le fil rouge sous-tendant cet avis commun est l’importance de la collaboration entre gouvernements. Il importe donc de coordonner entre eux les objectifs et les mesures des différents gouvernements. »


Presse, COMMUNICATION & EVENTS
23 octobre 2019

La FEB se réjouit que les partenaires sociaux soient parvenus à élaborer un avis unanime. La FEB met en avant trois éléments.

Premièrement, il est crucial de garantir la sécurité d’approvisionnement à long terme. Dans ce cadre, le Conseil estime que la capacité de production intérieure doit être exploitée au maximum pour autant que cela mène à une prospérité maximale dans le pays (en termes d’emploi, de prix pour les consommateurs d’énergie etc. . Le Conseil souligne également que la compétitivité des entreprises et le caractère abordable des prix pour les ménages doivent être pris en compte.

Ensuite, le CCE est favorable à une politique interfédérale en matière de mobilité des personnes et des marchandises. L’absence d’une telle politique est en effet source d’incohérence et d’inefficacité, et freine les investissements nécessaires dans l’infrastructure et le développement de l’offre de mobilité. Il est par ailleurs positif que le CCE reconnaisse la nécessité d’augmenter l’offre sur les grands axes et de revoir l’offre sur les axes moyennement fréquentés, le service aux citoyens et aux travailleurs devant ici être le leitmotiv.

Enfin, les partenaires sociaux plaident également pour une norme énergétique, en ce sens que le CCE demande un monitoring sur le différentiel de prix entre la Belgique et les pays voisins (pour différents profils de consommation) et estime, le cas échéant, que des mesures doivent être prises afin de sauvegarder la position compétitive des entreprises.

« la conclusion finale est claire : sans une collaboration interfédérale en matière d’énergie et de mobilité, nous n’atteindrons pas les objectifs que nous impose l’Europe. Nous espérons que ce document fournira l’inspiration nécessaire aux négociateurs fédéraux pour la formation d’un nouveau gouvernement », conclut Olivier Van der Maren.

 

Outre le rapport du CCE, la FEB s’est penchée, le mois dernier dans son magazine trimestriel REFLECT, sur la question de l’énergie, et plus particulièrement sur l’importance de la collaboration entre les pouvoirs publics fédéraux et les régions.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.