La vision d’Elia sur notre mix énergétique 2050

Elia publie sa « Roadmap to net zero », sa vision sur la réalisation d’un système énergétique européen climatiquement neutre en 2050. Si deux scénarios sont présentés, Elia opte clairement pour celui avec la plus grande part d’électrification directe. C’est-à-dire une utilisation directe de l’électricité, par opposition à une utilisation indirecte de l’électricité, c’est-à-dire qui sert à/est utilisé pour la production de molécules, comme de l’hydrogène.


Olivier Van der Maren, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉNERGIE, CLIMAT & MOBILITÉ
24 novembre 2021

Les conclusions et constats qu’Elia tire sont multiples (et non exhaustifs dans cet article).

L’Europe a un potentiel assez grand d’énergie renouvelable pour satisfaire ses besoins d’électrification directs. Ceux-ci auront augmenté de 70% en 2050 par rapport à aujourd’hui. Ce potentiel est réparti inéquitablement au niveau européen, ce qui nécessitera un renforcement des interconnexions pour amener l’électricité verte aux consommateurs des différents pays et équilibrer le réseau.

Pour la Belgique cela signifie une importation de 50% d’électricité pour couvrir les consommations directe, vu le faible potentiel renouvelable belge par rapport à la demande (reconnu pour la Xième fois dans une étude). Couvrir les besoins directs européens nécessitera un triplement des capacités de renouvelables d’ici 2050 tout en assurant un bon équilibre entre photovoltaïque et éolien, qui sont suffisamment complémentaires pour couvrir des déséquilibres offre-demande saisonniers (idéalement 2/3 de production d’éolienne, 1/3 de photovoltaïque). Par ailleurs, les fluctuations quotidiennes seront couvertes par de la flexibilité au niveau des véhicules électriques, des pompes à chaleur et des batteries domestiques. Elia compte également sur la flexibilité des industries.

La production renouvelable de l’Europe ne permettra pas à cette dernière de couvrir sa demande indirecte (molécules vertes). En effet, cette production doit d’abord être utilisée directement, c’est la priorité. Ce n’est que dans un second temps qu’une production européenne à grande échelle de molécules vertes pourra être envisagée mais cela sera insuffisant. L’Europe devra donc fortement compter sur des importations de molécules. À l’exception d’applications à petite échelle en vue de développer des connaissances, c’est encore plus vrai pour des pays comme la Belgique, qui n’a déjà pas assez de renouvelables pour couvrir sa propre consommation directe. Ceci rend d’autant plus cruciale la nécessité de faire de la Belgique un hub pour les molécules vertes ... alimentant l’Europe.

Last but not least, des capacités « contrôlables » (produisant de l’électricité à la demande) seront toujours nécessaires à côté du renouvelable pour faire face aux périodes de faible production de renouvelable et de forte demande. Ces capacités sont jugées « significant » (240 à 400 GW) mais ne seront activées que pour une période limitée. Les centrales thermiques existantes et nouvelles rempliront ce rôle. Dans un second temps, des technologies neutres en carbone pourraient les remplacer. Elia cite par exemple des centrales hydrogène ou biomasse, ou encore des piles à combustibles, …

L’électricité et les molécules considérées par Elia sont vertes c.-à-d. produites à partir d’énergie renouvelable. Elia reconnaît que les pistes qu’elle a analysées ne sont pas exhaustives et que des avancées technologiques ou changements politiques peuvent arrivés (par exemple au niveau des SMR, les petits réacteurs nucléaires).

L’étude d’Elia se trouve sur son site, Elia Group publishes “Roadmap to Net Zero”, our vision on building a climate-neutral European energy system by 2050

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.