Enquête Monitor – Les déplacements des Belges en chiffres

Après Mobel (1999) et Beldam (2010), le SPF Mobilité et Transports a rendu publique sa dernière étude « Monitor » (1). Celle-ci permet de relever les habitudes des Belges en matière de mobilité, en tenant compte d’une multitude de critères : motifs et modes de déplacements, heure de la journée, origine et destination, accessibilité en transports en commun, âge, genre, revenus…


Eloïse de Villegas, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉNERGIE, CLIMAT & MOBILITÉ
17 décembre 2019

La première conclusion qui en ressort est que la voiture reste le mode de transport favori des Belges, avec 61% des déplacements parcourus en voiture. De plus, le taux d’occupation de ces dernières ne s’améliore guère, avec un taux moyen de 1,21 personne par trajet et qui diminue à seulement 1,05 lors des déplacements domicile-travail. Il est également interpellant de voir que 17% des déplacements de maximum 1 km sont encore réalisés en voiture.

Néanmoins, sur une note plus positive, la voiture est en légère régression par rapport aux années précédentes et dans toutes les régions, l’utilisation du vélo a augmenté.

L’étude montre également que l’intermodalité reste très marginale en Belgique, avec seulement 2% des déplacements qui combinent au minimum deux modes. Il reste pourtant encore un grand potentiel non exploité, particulièrement dans les villes et leur périphérie.

FEB – Afin de réduire les embouteillages et d’atteindre les objectifs environnementaux fixés par l’Europe et la Belgique, un changement de comportement est nécessaire. Chaque mode de transport, dont la voiture personnelle, aura encore sa place. Toutefois, chaque mode doit être utilisé là où il est le plus adéquat. De meilleures infrastructures de mobilité douce, une offre plus intégrée des transports publics et privés, des plateformes multimodales sont tous des éléments qui stimuleront ce changement de comportement.

> L’étude dans son intégralité peut être retrouvée sur le site du SPF Mobilité et transports.

(1) Cette étude a été réalisée sur base de chiffres récoltés en 2017.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.