La pandémie sous contrôle grâce à la nouvelle application de détection des contacts ?

Le monde reste sous l’emprise du COVID-19. Les épidémiologistes affirment que la détection des contacts est essentielle pour garder la pandémie sous contrôle. C’est la raison pour laquelle les autorités lancent une application – Coronalert – de détection des contacts. Celle-ci devrait être disponible à partir de fin septembre. La technologie au service de la lutte contre la pandémie.


Anneleen Dammekens, CENTRE DE COMPÉTENCE DROIT & ENTREPRISE
30 septembre 2020

Quel est l’objectif de l’application ?
Le virus se propage d’individu à individu. Si nous parvenons à limiter les contacts avec les personnes qui ont été testées positives au COVID-19, nous réduisons aussi le risque de propagation du virus.

L’application a pour objectif d’avertir les gens qui ont été en contact avec une personne contaminée qu’ils doivent se faire tester et de leur demander de se mettre temporairement en quarantaine. Cela encourage également les gens à se faire tester. Les tests et la quarantaine ne sont évidemment pas agréables pour les personnes en question, mais ils sont nécessaires pour éviter de devoir reconfiner toute une région ou même tout le pays.

Que fait l’application ?
L’application fonctionne grâce au bluetooth. Elle utilise donc une technologie disponible sur tous nos téléphones mobiles. Elle enregistre uniquement l’existence d’un contact entre deux personnes pendant plus de 15 minutes à moins de 1,5 mètre de distance, pas les noms des personnes ni le lieu du contact. L’application ne permet donc pas de vérifier si une personne respecte les mesures de quarantaine. L’information n’est pas non plus transmise en temps réel. Dans la plupart des cas, il ne sera donc pas possible de déterminer par qui on a été contaminé.

La protection de la vie privée de l’utilisateur ?
L’application a été développée dans le respect du principe du « privacy by design ». Étant donné qu’elle ne collecte que les données les plus nécessaires et que ces données sont encryptées, qu’elle ne fournit pas d’information en temps réel et supprime automatiquement les données collectées après deux semaines, l’application belge de détection des contacts semble être actuellement une des méthodes les plus respectueuses de la vie privée. De plus, personne n’est obligé de l’utiliser.

Puisqu’elle collecte des données à caractère personnel, l’application est soumise au Règlement général sur la protection des données. Elle trouve son fondement juridique dans le fait qu’elle sert l’intérêt général en matière de santé publique.

Évaluation – les pour et les contre ?
L’application de détection des contacts semble être un instrument complémentaire utile pour contrôler la crise sanitaire et garantir et faciliter ainsi le redémarrage de l’économie. Mais il reste évidemment très important de respecter toutes les autres mesures d’hygiène et de distanciation.

L’application a l’avantage d’être plus précise que le cerveau humain (il n’est pas nécessaire de retenir tous les contacts qu’on a eus). Elle est en outre plus simple, plus rapide et plus respectueuse de la vie privée que la détection manuelle des contacts.

Un des inconvénients est que l’application ne sera efficace que si un nombre suffisant de personnes l’utilisent effectivement, ce qui ne va pas de soi puisqu’il s’agit (à juste titre) d’un système volontaire.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.