« Humanité, souveraineté et croissance », résolutions françaises

Le 1er janvier a non seulement marqué le début de la nouvelle année, mais aussi le début de la Présidence française. Tous les six mois, un autre pays prend la tête du Conseil de l’Union européenne. C’est à présent le tour de nos voisins du sud, alors que nous devrons encore attendre un peu avant de prendre la présidence. La Belgique aura son tour au premier semestre de 2024, juste avant la fin de la législature actuelle et donc des élections européennes. 


Sofie Declerck, CENTRE DE COMPÉTENCE EUROPE & INTERNATIONAL
11 janvier 2022

Le système se greffe sur des trios de pays. La France, ainsi que la République tchèque et la Suède, qui auront leur tour ensuite, ont donc élaboré un programme plus complet pour les 18 prochains mois. Toutefois, la France a également pris ses propres résolutions pour la nouvelle année. Ses priorités sont articulées autour des thèmes « humanité, souveraineté et croissance ». L’heure est-elle à la révolution ou aux résolutions ?

Résolution 1 - Humanité

Quelle meilleure façon de commencer l’année que de prendre en compte les souhaits de la population européenne ? Le trio mettra en effet progressivement en œuvre les résultats de la Conférence sur l’Avenir de l’Europe. Par ailleurs, la France s’engagera à travailler à une Europe de demain. Ses bonnes intentions concernent spécifiquement la jeunesse, la culture, la santé, la protection de nos démocraties et un nouveau modèle de croissance et d’investissement.

Résolution 2 - Souveraineté

New year, new me”, c’est vrai aussi pour l’Europe. Dans 4 ans, l’Europe devrait être souveraine en matière de durabilité et sur le plan social, numérique, économique et militaire. L’Europe doit s’assigner une nouvelle place dans le monde face à la Chine et aux USA. Cela s’inscrit évidemment dans le cadre du concept d’autonomie stratégique ouverte que la France soutient avec énergie, mais dont les effets spécifiques n’ont pas encore fait l’objet d’un consensus au niveau européen.

Résolution 3 - Croissance

Enfin, la France veut aussi que l’Europe s’améliore. À cet effet, les grandes plateformes numériques doivent être mieux régulées pour éviter entre autres les propos haineux. En matière de développement durable, elle veut que l’Europe montre la voie de la neutralité carbone en donnant la priorité à l’introduction du mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (CBAM). Sur le plan social, elle veut introduire une législation concernant les salaires minimums.

Révolution/résolutions française(s) ?

Il est d’ores et déjà certain que cette Présidence sera spéciale. Non seulement la France est un des pays les plus influents d’Europe, mais il est rare qu’une présidence soit grevée par des élections nationales et que le dirigeant du pays se retrouve en pleine campagne électorale. En outre, il reste à voir comment les relations entre la France et l’Allemagne évolueront avec un nouveau chancelier allemand à la tête du pays. Le Président Macron pourra-t-il donner à l’Europe la nouvelle orientation dont il rêve depuis longtemps ? Les résolutions sont là, la (r)évolution reste à voir...

Pour plus d’information :

Article écrit avec la collaboration de Fien Van Reempts

Photo ©belga

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB et communiqués de presse

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.