Brexit : Hope for the best, prepare for the worst

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) salue le lancement du ‘Brexit Impact Scan’ présenté aujourd’hui par le vice-Premier ministre Kris Peeters et le président du High Level Group, le comte Paul Buysse. Grâce à cet outil en ligne, les entreprises belges pourront obtenir une analyse sur mesure, sur la base d’un questionnaire, et évaluer plus précisément les conséquences du Brexit.


Presse, COMMUNICATION & EVENTS
18 septembre 2018

« De nombreuses incertitudes entourent le Brexit et il n’est donc pas simple de s’y préparer. Bien entendu, notre priorité demeure de parvenir à une solution négociée qui facilite au maximum le commerce entre l’UE et le Royaume-Uni, et préserve notre marché intérieur européen. Néanmoins, il est important également de se préparer aux conséquences directes ou indirectes du Brexit. Grâce à ce nouvel outil, les entreprises pourront obtenir un bon aperçu des conséquences en cas de ‘cliff-edge Brexit’ et bénéficier de conseils avisés afin d’en limiter l’impact. Notre devise demeure : hope for the best, prepare for the worst », déclare Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB.

La FEB continue d’espérer qu’une solution négociée sera trouvée d’ici à octobre ou novembre, de manière à ce que l’accord puisse être approuvé avant le Brexit Day, fixé le 29 mars 2019. Nous devons éviter à tout prix un ‘cliff-edge Brexit’, scénario dans le cadre duquel les Britanniques quitteraient l’UE sans accord de séparation, sans période transitoire (un statu quo a déjà été convenu jusque fin décembre 2020) ni perspective de relation commerciale future durable avec l’UE. Si ce scénario venait à se réaliser, tant les Britanniques que l’UE en sortiraient perdants.

Dans le cas où une solution négociée ne pourrait être trouvée et où ce scénario du ‘cliff-edge’ se préciserait, la FEB plaide pour une prolongation des négociations et donc un report du Brexit, avec dans l’intervalle une prolongation temporaire de l’adhésion du Royaume-Uni à l’UE et la pleine application des règles actuelles de l’UE. Cela serait tout à fait possible via le fameux article 50, qui stipule que la période de négociation de 2 ans peut être prolongée par un vote à l’unanimité.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.