Sommet social européen de Porto, point culminant de la présidence portugaise

Le 7 mai 2021, lors du Sommet social de Porto, ont été définies les grandes lignes de la politique sociale européenne pour les dix prochaines années.


Annick Hellebuyck, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
11 mai 2021

Moment central de la présidence portugaise du Conseil de l’UE, ce Sommet a été clôturé par un engagement des chefs d’État et de gouvernement, cosigné par les partenaires sociaux européens et la société civile. Cet engagement soutient le Plan d’action sur le Socle européen des droits sociaux.

Ce Plan d’action établit trois grands objectifs à réaliser d’ici 2030 au niveau européen : un taux d’emploi d’au moins 78%, 60% des travailleurs participant chaque année à des activités de formation et une diminution du nombre de personnes menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale d’au moins 15 millions de personnes, dont 5 millions d’enfants.

Quatre ans après le Sommet de Göteborg, en Suède, le Sommet social de Porto s’est distingué par sa volonté d’obtenir un engagement non seulement au niveau institutionnel, mais aussi auprès des partenaires sociaux et de la société civile. C’est la conjonction des efforts de tous les acteurs qui permettra de développer une « relance inclusive, durable, juste et riche en emplois, basée sur une économie compétitive et qui ne laisse personne de côté ».

FEB – L’enthousiasme pour la dimension sociale de l’UE ne doit pas occulter la priorité à accorder à la relance et la résilience de nos économies. La balle est tout spécialement dans le camp des États membres, à qui il revient de fixer des objectifs nationaux suffisamment ambitieux et surtout de mettre en place les nécessaires réformes structurelles pour y parvenir. Ainsi, qui souhaite atteindre un taux d’emploi élevé (comme en Belgique, 80% d’ici 2030 au lieu des 70% actuels) doit notamment réformer sans tarder son marché du travail et activer les réserves inactives de main-d’œuvre.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.