125 ANS FEB – La formation salariale est stable malgré la crise du COVID-19

À l’occasion de son 125e anniversaire, la FEB a demandé à 25 figures clés issues du monde entrepreneurial et politique belge de témoigner de l’impact de 25 moments charnières sur notre évolution économique. Le secrétaire du Conseil central de l’économie, Luc Denayer, se penche sur la loi de 1996 sur la compétitivité.  


Stefan Maes, COMMUNICATION & EVENTS
22 juin 2020

La crise du coronavirus entraînera-t-elle une baisse des salaires ? La formation salariale est déterminée entre autres par la rentabilité de l’entreprise, la rareté des compétences du travailleur et l’ancienneté. Ce mécanisme est propre à l’entreprise et la crise sanitaire ne l’influence pas. 

C’est une nouvelle fois la preuve que la norme salariale, fixée par les partenaires sociaux, est un important stabilisateur en temps de crise. Toutefois, la loi de 1996 qui en définit le principe a été obtenue à l’arraché. 

Découvrez ici le récit de Luc Denayer

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.