Caroline Van Marcke (groupe Van Marcke) inaugure la Commission Développement durable de la FEB

À l’occasion de sa première réunion, la Commission Développement durable de la FEB accueillait Caroline Van Marcke, CEO du groupe Van Marcke en tant keynote speaker. Cette nouvelle commission est née dans le sillage de la nouvelle stratégie et vision de la FEB « Creating value for society », par laquelle elle vise à jouer un rôle plus actif et plus pertinent au niveau sociétal.


Vanessa Biebel, CENTRE DE COMPÉTENCE DURABILITÉ & ÉCONOMIE CIRCULAIRE
23 juin 2020

Le groupe Van Marcke opère depuis 91 années dans le secteur sanitaire en proposant des solutions en lien avec l'eau et la chaleur. Les habitations résidentielles sont responsables de 30% des émissions de CO2. 55% de l’énergie utilisée dans les logements est dédiée à la production de chaleur et d’eau chaude. Il faut savoir que 32% de l’utilisation de l’eau domestique est facilement remplaçable par celle d’eau de pluie. Il y a donc un grand potentiel. Sous le slogan « We care for quality of life », l’oratrice a expliqué les 4 axes stratégiques de sa société, alignés avec 4 des 17 Objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030. Il s’agit, respectivement, de Quality of education (ODD 4) par la mise sur pied d’une école de formation pour les installateurs professionnels en techniques durables, Affordable & clean energy (ODD 7) par l’innovation en matière de nouveaux produits et solutions, Clean Water & sanitation (ODD 6) qui concerne l’hygiène et Climate Action (ODD 13).  

Caroline Van Marcke estime que des solutions peuvent combiner confort et protection de l’environnement et que les bénéfices économiques sont compatibles avec une meilleure protection de l’environnement. Pour montrer l’exemple et prouver que c’est possible, le groupe a investi dans un tout nouveau centre logistique de 18.000m², neutre en CO2 et en eau. « Je suis persuadée que la crise du coronavirus est une opportunité. On doit vivre différemment. Cette crise a dû nous faire réagir non pas sur une période d’un an mais bien en jours voir en heures. On doit se réinventer en tant que secteur du commerce. En tant qu’entrepreneur, nous avons cette force de résilience pour réagir ». À ce credo, elle joint d’ailleurs un appel : « La crise climatique est une crise qui sera encore plus impactante mais elle est plus lente. On ne peut pas attendre. Les leviers des entreprises sont nombreux et ils peuvent faire la différence : la formation, la récupération de chaleur résiduelle pour chauffer les quartiers autour des entreprises, la mobilité, l’économie circulaire, etc. ».

La CEO a conclu en disant qu’elle était impressionnée par les 20 secteurs représentés dans cette nouvelle commission et leur a souhaité de faire du bon travail. La FEB ­– et la création de cette commission en atteste – veut plus que jamais se positionner comme porteuse de solutions et d’avancements dans des débats de sociétés complexes. Les défis économiques, sociaux et environnementaux sont intimement reliés et une réponse globale et équilibrée est nécessaire pour une économie prospère et durable.  

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.